Critiques Séries : Willow. Saison 1. Episode 6.

Critiques Séries : Willow. Saison 1. Episode 6.

Willow // Saison 1. Episode 6. Prisoners of Skellin.

 

Je dois avouer que plus Willow avance et plus cette déception devient pire qu’une déception. L’humour modernisé de cette série ne colle pas spécialement avec l’esprit du film original, la musique anachronique non plus et les personnages s’enchaînent sans que cela ne soit réellement bien écrit. C’est un peu mieux dans cet épisode que dans les trois précédents mais ce n’est pas brillant non plus. J’ai surtout l’impression que tout a été fait pour que chaque épisode marque le retour d’un personnage emblématique du film. Après le retour de Kevin Pollack dans l’épisode précédent, nous avons un nouveau Guest dans cet épisode. Christian Slater ! Bien que ce dernier n’ait jamais fait partie du film original, il n’en reste pas moins un nom qui, sur le papier, donne très bien de se plonger dans cet épisode. J’adore l’acteur et bien qu’il apporte quelque chose de sympathique dans cet épisode, l’écriture n’est toujours pas à la hauteur des moments et de ce que la série veut nous raconter. 

 

Le personnage de Slater dans Willow a quelque chose qui rappelle les années 80. Qui sent bon les films dans lesquels l’acteur a pu incarner des personnages emblématiques. C’est dommage que les producteurs de Willow n’aient pas pu avoir Slater pour la saison entière car sa présence ici est bien plus sympathique que tout un tas d’autres personnages sans intérêt. Il incarne Allagash. On a déjà entendu ce prénom précédemment et nous pouvons enfin le rencontrer. Enfin, pas tout de suite dans cet épisode. En tout que tel, l’épisode n’a rien de neuf à apporter au genre, ni même à l’intrigue de la saison mais dès que Christian Slater arrive, c’est tout de suite un peu plus intéressant. Il raconte alors à Kit et Willow qu’il a été emprisonné pendant dix ans. Il a tenté de s’évader plusieurs fois mais a abandonné cette idée il y a très longtemps. Mais ce qui se passe dans la prison n’est pas tout de suite intéressant non plus alors que ce qui se passe à l’extérieur s’avère plus palpitant. 

 

Willow semble chercher à moderniser son univers à sa sauce (très Disney-esque) sans réellement se souvenir de l’impact que le film original a pu avoir sur la pop culture. Dans cette exploitation à outrance de la pop culture, je dois avouer que je m’attendais tout de même à quelque chose de différent. Le casting n’est pas toujours au diapason et il y a de vrais trous d’air dans le scénario mais on va dire que c’est le lot d’une série qui ne semble pas trop savoir dans quelle direction elle veut aller en dehors du fait de faire des références multiples à la pop culture. 

 

Note : 5.5/10. En bref, un peu mieux que les derniers épisodes, en partie grâce à Christian Slater.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article