Money Heist: Korea - Joint Economic Area (Saison 1, épisodes 7 à 12) : fin de partie

Money Heist: Korea - Joint Economic Area (Saison 1, épisodes 7 à 12) : fin de partie

Objectivement, Money Heist: Korea - Joint Economic Area n’est pas forcément mauvaise mais elle n’a aucun intérêt dans le La Casa de Papel-universe. L’idée de Netflix était probablement d’exporter un concept européen sur le sol asiatique qui n’a peut-être pas été aussi réceptif que nous à la série originale. Il n’y a pas vraiment d’originalité apporté dans Money Heist: Korea - Joint Economic Area tant la série répète tous les schémas et moments clés de la série originale. Mais le casting est suffisamment bon pour se replonger dans l’univers de ces braquages aux hommes et femmes masqués et combinaisons rouges. La série originale est diablement efficace alors que cette partie deux accélère les choses afin de venir à bout du fameux braquage de la fabrique de monnaie. Mais la pratique du remake n’est pas simple car il faut réécrire l’histoire tout en l’adaptant à l’univers du remake (ici, la Corée qui est désormais unifiée par une monnaie commune). 

 

Money Heist: Korea - Joint Economic Area a cependant un problème qui ne lui permet pas vraiment s’affranchir de l’original tant le concept de départ est forcément important et difficile à modifier. Même dans le casting, on sent les ressemblances des traits physiques des personnages principaux avec ceux de la série espagnole. Les décors auraient quant à eux pu être modifiés mais au fil des épisodes, on se rend compte que tout a été une fois de plus recopié. L’identité de la série originale est donc là mais au détriment d’un brin d’originalité. Si l’on n’a pas vu La Casa de Papel, difficile de ne pas apprécier ce que l’on nous offre tant cela reste assez efficace à bien des égards. Avec ces six nouveaux épisodes, la série accélère les choses ce qui change un peu par rapport à la série originale. Avec moins d’épisodes, la série peut donc se concentrer sur l’essentiel et éviter certaines digressions ennuyeuses de la série originale. C’est là que la comparaison reste intéressante et permet d’entrevoir tout autre chose. 

 

Grâce à un rythme plus soutenu, Money Heist: Korea - Joint Economic Area fonctionne donc correctement. Malgré le côté répétitif de tout un tas de twists de la série originale, on se laisse prendre au jeu assez facilement. Le contexte économique est probablement ce qu’il y a de plus décevant dans Money Heist: Korea - Joint Economic Area tant il n’est pas exploité avec intelligence. L’idée de raconter l’histoire d’une Corée unifiée autour d’une monnaie commune avait le potentiel de créer une réflexion politique (car la dimension politique a toujours été importante dans la série originale) mais il n’en est rien. C’est fait à coup de quelques références, quelques moments intéressants autour des politiciens des deux pays mais ce n’est pas suffisant. Le casting en lui-même est assez solide avec tout un tas de gens connus (dont Park Hae-soo que vous avez déjà vu dans Squid Game ou Kim Yoon-jin qui incarnait Sun dans la série Lost).

 

Je conseille toujours Money Heist: Korea - Joint Economic Area à tous ceux qui ont raté la série originale (même si je trouve l’original plus intéressant car plus proche de nos économies à nous). Il y a suffisamment d’action dans chaque épisode pour tenir certaines promesses. Ce n’est pas parfait mais cela reste agréable à suivre pour un petit divertissement. 

 

Note : 5.5/10. En bref, sans dévier de la série originale Money Heist: Korea - Joint Economic Area reste un divertissement honorable. Ce n’est pas ce que j’ai vu de plus original et cela a du mal à se détacher de son inspiration de départ mais c’est efficace en termes d’action. 

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article