Three Pines (Saison 1, 8 épisodes) : un village si tranquille (en apparence)

Three Pines (Saison 1, 8 épisodes) : un village si tranquille (en apparence)

Three Pines est une très jolie série. Ses décors hivernaux et canadiens offrent un terrain de jeu original et en même temps familier pour un Alfred Molina (Law & Order: Los Angeles) surprenant. C’est d’ailleurs cet acteur qui permet à Three Pines de sortir du lot et donc des autres whodunnit que l’on peut voir fleurir sur le petit écran à longueur d’année. Les histoires de crimes sont désormais légion sur le petit écran et il est même difficile pour quelqu’un comme moi qui adore le genre et en consomme énormément d’apprécier toutes les surprises qui peuvent en découler. Pour autant, Three Pines sait maintenir assez bien un suspense dans un environnement rural étonnant. Le premier meurtre de cette histoire est assez efficace et tient assez bien la promesses de départ de nous offrir un drame criminel plus original que les autres. Adapté des romans de Louise Penny autour de l’inspecteur Armand Gamache (incarné par Molina), dépêche dans un village québécois afin d’enquêter sur un meurtre étrange ressemble à une exécution. Mais la victime est elle aussi intéressant : il s’agit de l’auteur du coin CC de Poitiers. 

 

Brillant enquêteur québecois, Armand Gamache perçoit des choses que les autres ne voient pas : la lumière entre les fissures, le mal dans ce qui semble en apparence ordinaire. Alors qu’il s'intéresse à une série de meurtres survenus à Three Pines, un petit village tranquille, il découvre des secrets enfouis depuis longtemps et se retrouve à devoir faire face à quelques-uns de ses propres démons.

 

Le point de départ de Three Pines a de quoi rappeler tout un tas d’autres séries en référence de Fargo à Twin Peaks. Mais sans l’esprit trop tordu d’un David Lynch, Three Pines se contente tout de même de rester assez simple afin d’être comprise du plus grand nombre. Les suspects potentiels sont nombreux mais plus on apprend à connaître CC de Poitiers, plus on se rend compte qu’il était aussi détesté par tout le monde ou presque. Il y a un côté secret de famille, secret de petit village qui lorgne sur chaque épisode de Three Pines et permet aussi de créer une ambiance particulière. Dès l’épisode 2, Three Pines prend un tournant et nous embarque dans un twist qui permet à la série d’aller dans une toute nouvelle direction. Mais c’est aussi avec le second épisode que l’intrigue prend un sens plus mémorable. Alors Three Pines devient une série à suivre et l’on a envie d’enchaîner les épisodes. Alfred Molina tient tellement bien son personnage que c’est une entrée en matière parfaite pour la série. On sent qu’il s’est investi dans le rôle et qu’il a quelque chose à nous raconter.

 

Etrangement, la structure narrative de la série est là pour nous surprendre mais pas de la façon dont on pourrait l’attendre. En effet, plus on se concentre sur certains éléments et moins on en voit les retranchements. La force de la série est donc d’avoir un mystère intéressant (bien qu’assez classique de prime à bord) et un enquêteur que l’on pourrait voir lire l’annuaire téléphonique sans problème que cela serait tout de même palpitant. Le terrain est glissant mais la série tient ses promesses jusqu’au dénouement. Si les influences Twin Peaks-ienne sont là, Three Pines sait tout de même s’en émanciper par la même occasion afin de faire quelque chose de complètement différent par la même occasion. A certains autres moments, Three Pines semble suivre les traces de la brillante Mare of Easttown. Ce n’est pas aussi travaillé visuellement ou d’un point de vue narratif mais il y a tout de même de l’idée ici. Je pourrais voir avec grand plaisir une saison 2 de Three Pines si Amazon Prime Video décidait de lui donner une nouvelle chance.  

 

Note : 7.5/10. En bref, une série policière qui par ses références, son décor, le français québécois et le mystère fonctionne. Mais c’est Alfred Molina, habité par son personnage, qui s’avère être la cerise de ce gâteau qui n’est pas sans faire écho à Twin Peaks. 

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article