Critique Ciné : Music Hole (2022)

Critique Ciné : Music Hole (2022)

Music Hole // De Gaëtan Liekens et David Mutzenmacher. Avec Wim Willaert, Vanessa Guide et Laurence Otluski.

 

Ce polar est assez étonnant car l’on retrouve l’atmosphère glauque et les dialogues absurdes qui font le succès de la comédie belge. Il y a de tout dans Music Hole et c’est dans un sens l’une des forces du récit qui assume totalement toutes ses âneries et son mauvais goût. On pourrait par moment croire à un descendant de Dikkenek même si tout n’est pas parfait pour autant. Même si la recette ne change pas trop de ce que l’on a pour habitude de voir dans le genre, c’est toujours réjouissant. Ce n’est pas non plus aussi bon que Dikkenek mais cela a le mérite de sortir du cadre et de faire une vraie proposition de cinéma qui change. Il y a aussi dans ce film, un côté polar qui penche énormément du côté de Quentin Tarantino. Le mélange est une sorte de choc des cultures qui s’associe assez bien du début à la fin. Le récit est pimenté de tout un tas de répliques cinglantes qui font mouche et de personnages hauts en couleur qui débarquent dans le récit pour mieux nous surprendre. 

 

Francis, petit comptable officiant dans un cabaret miteux de Charleroi, a des soucis conjugaux avec Martine, son épouse. Après une violente dispute, il se réveille un matin pour découvrir une bien mauvaise nouvelle dans son propre congélateur. C’est le point de départ macabre et loufoque d’un polar burlesque parfumé de « gueuze » bien fraîche, de musique tzigane, sous fond de déni de la désagrégation du couple, où vont se croiser toutes les variétés de névroses et de folie.

 

Dommage cependant que l’aspect polar viennent peut-être ôté un peu trop de l’humour de Music Hole. Le film aurait pu être beaucoup plus amusant et délirant si le polar ne prenait pas une telle place. Mais la mise en scène de ce duo de réalisateurs est travaillée, bien plus que dans d’autres films du même genre ce que je trouve assez rassurant. On sent qu’il y a une vraie volonté esthétique dans Music Hole et cela fonctionne alors très bien. Le montage, assez malin, permet d’oublier certains trous d’air narratifs. Une fois que l’on a compris ce que l’on venait de voir alors la cohérence n’est pas vraiment ce que l’on vient chercher avec un tel film. La durée, assez courte, permet d’apprécier l’instant sans trop de difficultés. Music Hole fait partie de ces OVNIs cinématographiques qui font plaisir à voir car ils sont tellement peu nombreux… En effet, cinéma a tendance à se ressembler alors quand un tel récit sort du lot il faut l’apprécier.

 

Note : 7/10. En bref, polar et comédie belge forment un duo assez détonnant et surprenant. 

Sorti le 6 juillet 2022 au cinéma - Disponible en VOD 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article