Critiques Séries : Big Sky. Saison 3. Episode 13 (season finale)

Critiques Séries : Big Sky. Saison 3. Episode 13 (season finale)

Big Sky // Saison 3. Episode 13. That Old Feeling.

SEASON FINALE

 

Il aura fallu treize épisodes à Big Sky pour délivrer un épisode intense, riche en émotions et au rythme plus soutenu. Pour autant, le fait que l’intrigue de la saison me sorte par les yeux ne m’a pas aidé à aimer tout ce que j’ai pu voir ici. C’est écrit de façon tellement médiocre que les palpitations sont assez maigres. Cet épisode est clairement l’un des meilleurs de la saison mais les personnages sont devenus tellement ennuyeux qu’il est difficile de se sentir totalement impliqués. Il était temps de conclure ce chapitre de la série et plus j’y pense et moins une saison 4 me semble être une bonne idée. La série démontre cette année qu’elle n’a pas grand chose à raconter ou en tout cas qu’elle s’y prend bien trop mal pour mériter de revenir. La série a toujours aimé se concentrer sur des histoires de familles complètements folles. Dans un sens cela donne un schéma aux scénaristes mais au fil des années c’est beaucoup trop répétitif. Après tout, le Montana semble être le terrain de jeu de toutes les familles les plus cinglées d’Amérique. 

 

Après les Kleinsasser, les Bhullar voici les Barnes. L’affaire Barnes aurait pu donner quelque chose de plus surprenant à l’écran mais les scénaristes manquaient cruellement d’idées. La plupart des épisodes étaient là pour retarder petit à petit la fin de la saison et garder encore des cartouches pour ce final. Le casting de Big Sky reste bon ce qui aide grandement. Mais malgré l’arrivée de Jensen Ackles, les relations entre Jenny et le reste des personnages n’a pas été utilisée suffisamment bien. J’aimais bien le duo de femme que Big Sky avait créé à ses débuts. C’était un angle intéressant, d’autant plus que les deux n’étaient pas dans le même domaine. Puis à force de bousculer le plateau de jeu, la série les a éloigné. Si créer une relation entre Beau et Jenny pouvait être sympathique, cela n’a fait que ralentir le rythme. Un peu comme Jenny et Travis dans la saison précédente. 

 

Sunny aimait Buck et Buck aimait Sonny. Sauf que le petit jeu de mensonges entre ces deux là n’a jamais vraiment aidé leur relation. Sunny a donc décidé de choisir les autres plutôt que son mari fou. Une conclusion un peu hâtive pour une série qui aurait pu terminer le tout de façon plus impressionnante. Je me demande parfois si c’est un manque de moyens de la série ou simplement une envie de traîner la patte car il n’y a rien d’autre à raconter dans la tête des scénaristes. Big Sky délivre donc un final plutôt convenu mais assez efficace pour que l’on ait ce que l’on pouvait attendre. Ce n’est pas brillant et je ne suis pas sûr d’avoir envie de revenir pour une saison 4 si celle-ci voyait le jour. Je me suis tellement ennuyé cette saison… (et ce même si la saison 3 est meilleure que la saison 2).

 

Note : 5/10. En bref, un final plus intense mais prévisible. 

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article