Critiques Séries : Hush (2022). Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Hush (2022). Saison 1. Episode 1.

Hush (2022) // Saison 1. Episode 1. Like a Moth to Flame.

 

Avec Hush, on ne peut pas dire que ALLBLK ait produit sa série la plus finaude. On est même loin de l’efficacité des séries de Tyler Perry sur BET. C’est sympathique de retrouver Joyful Drake (P-Valley, Let’s Stay Together) dans le rôle titre de cette série mais ce n’est pas spécialement ce que je m’attendais à voir non plus. Enfin, un peu. Disons que le résumé est plutôt explicite sur le fait que l’on est là pour un soap qui n’a pas grand chose à offrir de neuf au genre si ce n’est les mêmes ingrédients réchauffés. La production n’est pas spécialement de qualité. Les décors en carton pâte, la mise en scène, le jeu de certains membres du casting, ce n’est pas toujours juste et intéressant. J’ai tendance à trouver ce genre de séries de plus en plus lassante (c’est d’ailleurs pour cela que j’ai abandonné certaines séries de Tyler Perry car je ne trouvais plus du tout mon compte - la seule restante est The Oval -). 

 

Le Dr Drayon Logan est une « réparatrice de relations », une thérapeute conjugale et sexuelle renommée. Elle se retrouve empêtrée dans une série de mensonges, de sexe et de meurtres qui pourraient bien tout lui coûter.

 

Hush fait une promesse : être provocante. De ce point de vue là je trouve que la série est plus que décevante. C’est répétitif et rien n’est réellement provocant. Ce n’est pas un peu de sexe, des meurtres et des mensonges qui font une bonne série. Joyful Drake tente de tenir la série sur ses épaules avec grande difficulté. Malgré tous les efforts que le casting tente de mettre dans Hush, la série n’est pas suffisamment bien écrite pour tenir ses promesses. Après un épisode je n’ai pas vu grand chose qui me donne envie de revenir. Même les mensonges de chacun, le cliffhanger prévisible et certains agissements des personnages deviennent presque ridicule. Surtout quand tout cela se joue dans des décors aussi fauchés que ceux de cette série. Je comprends l’ambition de ALLBLK, être une plateforme concurrente à BET ou encore OWN et proposer du contenu à destination d’un public afro-américain mais ce n’est pas pour autant qu’il faille traiter ce public comme des gens qui aiment les séries mal écrites et mal réalisées. Les producteurs n’ont vraiment aucune décence à répéter ce que Tyler Perry fait plutôt que de tenter d’apporter quelque chose d’original. 

 

Note : 2/10. En bref, malgré Joyful Drake, Hush est honteusement mal écrite et une série tellement fauchée qu’elle ne parvient jamais à sortir du lot. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article