Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 3. Episode 10.

Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 3. Episode 10.

Law & Order: Organized Crime // Saison 3. Episode 10. Trap.

 

J’ai l’impression que Law & Order: Organized Crime n’arrive pas à se lier d’amitié avec les autres séries de l’univers Law & Order. L’épisode de Law & Order diffusé juste avant aurait très bien pu être lié à l’affaire Silas alors que Law & Order: Organized Crime doit gérer l’histoire d’un gang du Bronx. Un gang qui a créé le bordel pour Benson dans l’épisode de Law & Order: SVU. J’ai l’impression que les scénaristes de ces trois séries ont du mal à gérer le potentiel qu’il y a à toutes les lier intelligemment. Si le cross-over qui a ouvert la saison était raté, celui-ci aurait pu fonctionner. Si le gang que doit gérer Stabler est sympathique pour la narration, j’aurais bien aimé que la série s’associe un peu mieux avec le reste de son univers. Whalen n’avait pas vraiment le choix dans ce qu’il entreprend dans cet épisode, une fois de plus dans le but de faire évoluer l’enquêter et l’intrigue. 

 

Si Bell n’est pas très contente de ce qui se passe, Whalen a eu raison. Cela n’a fait que renforcer sa crédibilité auprès du gang. L’idée que Law & Order: Organized Crime permette aux autres personnages de respirer est une bonne chose là aussi. J’en avais un peu marre que Stabler soit le centre névralgique de la série et des enquêtes alors que c’est une équipe. Bell a eu ses moments dans la première partie de la saison, la première fois en trois saisons. Bien que ce n’était pas toujours intéressant, cela a permis tout de même au personnage d’exister un peu plus. Law & Order: Organized Crime a du mal à créer un récit percutant et des surprises. Bell a beau comprendre d’un côté les flics sous couverture, elle veut souvent tout arrêter quand les choses deviennent dangereuse. Alors que c’est le principe même d’être sous couverture : que tout devienne dangereux. Et pour le téléspectateur c’est bien plus intéressant là aussi. 

 

Si le danger est ôté de Law & Order: Organized Crime, alors je doute que cela devienne réellement mémorable. Bell est donc pas contente que Whalen ait dû faire ce qu’il a fait afin de maintenir sa couverture et gagner la confiance de celui qu’ils veulent faire tomber. Stabler de son côté doit gérer les conséquences de ce qu’il vit mais là aussi Law & Order: Organized Crime donne l’impression de se répéter. Je ne sais pas trop ce que cette seconde partie de saison compte faire mais pour le moment cela manque encore de punch. Il y a de bonnes idées, un gang intéressant, mais j’aimerais bien que la série se mue un peu plus et bouscule sa propre narration. En trois saisons j’ai l’impression de la voir se répéter. Le seul avantage de cet épisode c’est Whalen qui a enfin la chance de briller par rapport aux autres.

 

Note : 5/10. En bref, Whalen a enfin l’occasion d’être mis en avant ce qui permet de changer de point de vue mais Law & Order: Organized Crime reste parfois trop simpliste et répétitive dans sa façon d’organiser ses propres épisodes. 

New York Crime Organisé - Prochainement sur 13e Rue

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article