Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 3. Episode 11.

Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 3. Episode 11.

Law & Order: Organized Crime // Saison 3. Episode 11. The Infiltration Game.

 

Whalen est clairement en train de devenir le nouveau Stabler. Mais dans une version plus jeune et finalement plus intéressante. Le fait que la série donne plus de place à ce personnage lui est bénéfique avec « The Infiltration Game ». Cet épisode est clairement le meilleur de la saison jusqu’à présent alors que j’étais assez septique jusqu’à présent. Mais Whalen n’est pas le seul personnage qui a été mieux utilisé cette année : Bell aussi a été mise en avant pour mon plus grand plaisir. Whalen et Stabler ont beau ne pas avoir la même vision des choses, cela permet de créer des situations intéressantes qui change un peu de la dynamique redondante que Law & Order: Organized Crime avait jusqu’à la fin de la première partie de la saison 3. Stabler veut reprendre en main l’opération de Whalen sauf que ce n’est pas vraiment du goût de ce dernier. J’apprécie que cet épisode offre (enfin) une conclusion à l’histoire de gang mais je me demande si la suite de la saison ne va pas être un peu plus pimentée. Whalen et Stabler semblent incapables de travailler ensemble (enfin, c’est ce que Law & Order: Organized Crime suggère jusqu’à présent).

 

Mais c’est aussi une occasion de développer les personnages, leur vision de leur propre travail et ce qui pourrait faire évoluer la suite de la série. Stabler sous couverture ce n’est pas spécialement ce que je préfère. Peut-être car en trois saisons la série nous a servi tellement de fois Stabler sous couverture que cela rend ses infiltrations répétitives. Christopher Meloni reste un pion solide de la série mais son jeu ne s’est pas spécialement amélioré au fil des saisons. Il reste fidèle à lui-même sans apporter suffisamment de couches différentes à son personnage. Il était temps pour Law & Order: Organized Crime de bousculer un peu sa dynamique et de nous offrir plusieurs surprises. Et avec deux opérations sous couverture, Stabler n’est pas un visage inconnu à New York. Whalen au contraire est bien plus discret et sa vision des choses me plaît.

 

Law & Order: Organized Crime pourrait très bien survivre sans Stabler (même si ce dernier reste une sorte d’Easter egg pour les fans de la franchise Law & Order). Dans son ensemble, Law & Order: Organized Crime gère un peu mieux son rythme dans cet épisode que dans les épisodes précédents. En offrant une conclusion rythmée à une intrigue qui trainant la patte jusqu’à présent, la série parvient à délivrer quelque chose de palpitant. Sans parler du fait que la série utilise enfin ses personnages de façon intelligente. Confronter Stabler et Whalen permet de les faire évoluer et de montrer que les deux n’ont pas toujours la même façon de voir les choses. 

 

Note : 6.5/10. En bref, enfin la conclusion d’une intrigue qui traînait un peu trop et qui met en valeur Whalen, la meilleure chose qui soit arrivée à Law & Order: Organized Crime cette année. 

New York : Crime Organisé - Prochainement sur 13e Rue et Universal+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article