Critiques Séries : Mayfair Witches. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Mayfair Witches. Saison 1. Episode 2.

Mayfair Witches // Saison 1. Episode 2. The Dark Place.

 

Mayfair Witches n’est pas une série sans idées et elle a de la matière grâce aux romans mais malgré tout ça, je trouve qu’il y a un ingrédient qui ne prend pas. Comme si la série était grippée et qu’elle devait trouver un moyen de s’en sortir. Tous les ingrédients sont présents mais le ton de la série et sa mise en scène n’ont rien de véritablement mémorable à apporter. Pour un soap surnaturel, on est loin de l’autre série du Immortal Universe Interview with the Vampire. Cela manque d’un élément plus percutant, de quelque chose de plus cohérent ou fluide. Les séquences qui s’enchaînent dans ce second épisode ne donnent pas l’impression d’être toujours cohérentes. Comme le début de cet épisode où l’on se retrouve en Ecosse au 17ème siècle. Est-ce nécessaire ? En tout cas, je me suis demandé ce que l’on faisait là. Je me demande aussi ce qui se passe dans le cliffhanger de cet épisode qui d’un côté me rend curieux et d’un autre me laisse un peu pantois car je n’arrive toujours pas à m’attacher aux personnages. 

 

« The Dark Place » a énormément de choses à nous raconter et pourtant, j’ai l’impression que l’épisode est d’une lenteur problématique. Après la mort d’Ellie, Rowan a perdu le contrôle et est incapable de faire quelconque chirurgie. La vie de Rowan a beau être intéressante sur le papier, le scénario a du mal à la rendre aussi percutante. Il se passe des choses et le récit évolue mais je n’arrive tout simplement pas à complètement accrocher à tout ce que Mayfair Witches veut faire. Même le côté sorcellerie reste un peu trop mis de côté à mes yeux. Il y en a mais ce n’est pas suffisant par rapport à ce que l’on est en droit d’attendre d’une telle série. On navigue avec plaisir mais sans trop savoir où cela veut nous emmener. Mayfair Witches a besoin d’avoir une ligne directrice claire afin de motiver le téléspectateur à revenir chaque semaine. 

 

A la Nouvelle Orléans, Deirdre et son mystérieux compagnon Lasher tentent de travailler ensemble afin de ramener Rowan à la maison. Deirdre semble être incapable de faire quoi que ce soit sans Lasher et cette dépendance ne permet pas vraiment de délivrer quoi que ce soit non plus. Je ne sais pas sur quel pied danser avec Mayfair Witches car avec tous ses personnages elle a de la matière pour nous intriguer et nous passionner mais la façon dont tout est écrit me rappelle les moments parfois lancinants de Hemlock Grove (Netflix). Il y a de vraies similitudes avec la série de Netflix, même dans la mise en scène avec ces filtres verts d’eau / bleu cracra. J’aurais préféré une mise en scène plus soignée à la hauteur de ce que l’on a vu dans la première série du Immortal Universe. Si je devais faire des prédictions, je suppose que Deirdre et Daniel Lemle ne sont pas morts. 

 

Note : 5/10. En bref, il y a des choses qui me rendent curieux et d’autres qui me donnent l’impression que je perd mon temps. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article