Critiques Séries : Mayor of Kingstown. Saison 2. Episode 1.

Critiques Séries : Mayor of Kingstown. Saison 2. Episode 1.

Mayor of Kingstown // Saison 2. Episode 1. Never Missed a Pigeon.

 

Après le soulèvement de la prison de Kingstown dans le dernier épisode de la saison 1, la violence et le chaos continuent. Depuis Sicaire, Taylor Sheridan est devenu un scénariste important du petit écran. Ce premier épisode gère surtout les conséquences de l’assaut dans la prison. Il y avait des morts et des enquêtes mais la série préfère se concentrer sur l’état mental d’un des gardiens de la prison : Captain Kareem Moore est retrouvé grelotant dans son sous sol par sa femme. Il est traumatisé par ce qu’il a vu et dans un sens cela peut se comprendre. Mayor of Kingstown joue ici son rôle de syndrome post-traumatique avec encore plus de violence pour accabler un peu plus le récit. Mais le côté parfois très sinistre de cette série ne permet pas toujours de se sentir impliqués. Il y a une vraie barrière entre la série et les émotions qu’elle pourrait procurer. Difficile donc de se sentir réellement touchés par ce que l’on voit à l’écran car au delà des sentiments, Mayor of Kingstown délivre encore plus de violence gratuite. 

 

Que cela soit par un homme battu à mort par un gardien, un autre battu par des prisonniers, un homme tué dans sa voiture en étant mangé (littéralement !) par un pitbull, etc. Ce sentiment de violence est clairement là pour préparer une saison encore plus sombre mais le côté ultra graphique de la chose n’était peut-être pas nécessaire. Kareem de son côté veut se venger et je suppose que la série saura délivrer quelque chose d’intéressant si ce n’est l’accumulation de violence. Car la violence a toujours été le créneau fétiche de cette série. Mayor of Kingstown veut remettre l’église au centre du village et rappeler que tout ce qui s’est passé en prison a accentué la violence à Kingstown de façon drastique. Les tueries deviennent banales. C’est donc une occasion parfaite pour retrouver Mike McLusky, toujours incarné par Jeremy Renner. Il doit gérer le carnage de la saison 1 et en même temps protéger Iris.  

 

Dans un sens, malgré tout ce qui se passe dans cet épisode, j’ai surtout eu l’impression qu’il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent. Je sais que Taylor Sheridan aime donner le temps au temps afin de donner plus de matière à ses personnages. Le casting est toujours aussi solide et c’est une vraie force dans toutes ses séries. Mike apprend de son côté que Milo s’est probablement échappé. Il y a 300 corps à identifier et personne n’a encore vu ou entendu parler du mafieux russe. Je suppose qu’il n’est pas très loin et qu’il va faire son retour très prochainement. Mike va devoir agir rapidement ce qui donne un angle intéressant pour accélérer le récit dans les prochains épisodes. 

 

Note : 5/10. En bref, un épisode à la violence gratuite pas toujours juste mais qui permet de lancer les hostilités de la saison à venir. 

Prochainement sur Paramount+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article