Critiques Séries : Servant. Saison 4. Episode 1.

Critiques Séries : Servant. Saison 4. Episode 1.

Servant // Saison 4. Episode 1. Pigeon.

 

Cette saison 4 de Servant sera la dernière et ce premier épisode donne tout de suite le ton. Le côté ultra claustrophobe de cet épisode rend l’expérience d’autant plus prenante. On est happé par l’écran durant près de trente minutes sans jamais en décrocher. Il y a quelque chose de fort dans cette série, tant dans la mise en scène, l’écriture et le jeu des acteurs. Cela ne fait que rendre l’expérience encore plus palpitante. J’ai à la fois hâte de découvrir tous les secrets de la série mais aussi ce que cette saison va nous délivrer. Rien que le générique a changé et se veut plus diabolique. La fameuse Church of the Little Saints, une secte religieuse, continue d’infuser la série de moments forts. Si la saison 3 était celle de la libération pour Leanne, quittant la secte, cette saison est clairement le retour de bâton. Et ce premier épisode ne peut laisser indifférent. Il prend le temps d’installer une atmosphère tout en créant quelque chose de palpitant, sans temps morts. 

 

Dorothy voulait le départ de Leanne mais à l’issue de la saison précédente, c’est Dorothy qui devait quitter la maison suite à une mauvaise chute. Si l’on pouvait imaginer que Dorothy était morte, elle est bel et bien vivante. Il y a deux intrigues qui s’entrecroisent dans cet épisode : la Church of Little Saints qui veut remettre le grappin sur Leanne et la remettre dans le droit chemin. Et le retour de Dorothy qui ne se fait pas sans un sens particulier de l’humour bien aiguisé. Visuellement, on ne peut rien redire sur cet épisode. Les séquences sont fortes, imprégnées d’une véritable imagination avec finalement peu de choses. Le but est de créer de l’horreur avec peu d’artifices et cela fonctionne à la perfection. Certains moments où la caméra travers les vitres font parti de mes visuels préférés. J’ai toujours aimé cette façon de filmer qui rend le tout assez unique et permet de pénétrer les éléments visuels. 

 

Une grande partie de l’action est tournée autour de Leanne qui tente de survivre et d’échapper à l’attaque de la Church of Little Saints. Une partie aussi se déroule dans une voiture, ce qui offre pas mal de moments assez claustrophobes. Pour mon plus grand plaisir. « Pigeon » est clairement inspiré par une oeuvre de Hitchcock, un peu comme beaucoup dans ce que Shyamalan aime créer : Les Oiseaux. Ce n’est pas la première fois que Servant rend un hommage à d’autres films, notamment du genre que sont les thrillers et les films d’horreur. Mais « Pigeon » est une belle surprise et un hommage vibrant de modernité. Les jumelles que l’on voit aussi à un moment peuvent facilement faire référence à celles de Shining et cette sorte de géant, un peu un équivalent de celui de Twin Peaks. Ce premier épisode montre que la saison sera une belle partie de plaisir et j’ai hâte de le découvrir. 

 

Note : 8.5/10. En bref, un épisode Hitcockien claustrophobe à souhait et palpitant de bout en bout. 

Disponible sur Apple TV+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article