Critiques Séries : Snap. Saison 1. Episode 1. Willie Lynch.

Critiques Séries : Snap. Saison 1. Episode 1. Willie Lynch.

Snap // Saison 1. Episode 1. Willie Lynch.

 

Je suis plutôt client des anthologies. C’est s’investir à chaque épisode dans une nouvelle histoire, toutes les histoires étant liées par un élément. Dans le cas de Snap c’est A.O. Eric Benét et Devin Hampton (Sanctuary) nous plongent avec ce premier épisode dans l’histoire de plusieurs personnages. Le côté thriller psychologique est intéressant et permet de se plonger assez rapidement dans ce que la série veut nous conter. La série utilise alors son format afin de discuter de sujets de société assez forts afin de bousculer les mentalités. « Willie Lynch » est, comme il s’intitule, centré sur le discours de Willie Lynch. Bien que le texte ait été démystifié comme un canular, Snap montre comment la théorie de Willie Lynch (diviser pour mieux régner) se perpétue dans la vie quotidienne de toutes et tous encore aujourd’hui. Le discours de cette personnage implique qu’en opposant les personnes que vous voulez opprimer les unes aux autres, les femmes contre les hommes, les différentes origines, les vieux contre les jeunes, toute différence favorisera ainsi la méfiance, l’animosité et même l’inimitié afin de pouvoir régler. 

 

L’histoire d’un Dieu imparfait appelé A.O qui sert de repère moral à chaque protagoniste dans chaque épisode. A.O met à mal les croyances des personnages. 

 

Dans le discours de Lynch, les opprimés sont les esclaves. Contrairement à beaucoup de séries de chez ALLBLK, Snap a des qualités. Visuellement c’est bien plus intéressant, plus travaillé ce qui permet de donner l’envie de se plonger dans ce récit. Le casting, inconnu au bataillon à mes yeux, est lui aussi plutôt solide ce qui rend certains personnages plus attachants mais dans son ensemble la narration n’est pas suffisamment bien ficelée. Le fait qu’elle soit assez étriquée est finalement comme le texte qu’elle veut dénoncer : source de problématiques paradoxales. Si d’un côté Snap a de bonnes idées, de l’autre elle ne les met pas en oeuvre de façon intelligente. Le but est clairement de nous surprendre avec la conclusion qui dans le cas de ce premier épisode aurait pu être bien mieux amenée. Je ne sais pas si j’ai spécialement envie de voir la suite mais ma curiosité va forcément prendre le dessus à un moment donné. Ce n’est pas comme si Snap n’avait pas ce potentiel. 

 

Note : 4.5/10. En bref, la production et le casting parviennent à offrir quelque chose d’intéressant mais la narration, trop étriquée, ne convient pas spécialement à l’idée que je me faisais de cette série au départ. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article