Critiques Séries : Tulsa King. Saison 1. Episode 9 (season finale)

Critiques Séries : Tulsa King. Saison 1. Episode 9 (season finale)

Tulsa King // Saison 1. Episode 9. Happy Trails.

SEASON FINALE

 

On sent la patte de Terence Winter tout au long de cet épisode et je pense que son association avec Taylor Sheridan est la meilleure chose qui pouvait arriver à Tulsa King. Les deux scénaristes se comprennent et Tulsa King est une excellente série. Comment ne pas parler de cette séquence d’échanges de tirs excellente sur fond de « In the Air Tonight » de Phil Collins. La musique colle parfaitement au moment et Tulsa King ne déçoit pas dans ce fameux face à face tant attendu. Le but de cet épisode c’est de montrer que Dwight veut se battre pour ce qu’il a construit. Tout commence dans cet épisode avec un flashback remontant au moment où Dwight a été arrêté pour meurtre alors qu’il n’a fait que sauver une personne qu’il ne pouvait pas sauver d’une mort atroce. Le moment est important pour définir encore un peu plus qui est Dwight et ce qu’il est devenu par la force des choses au fil des années. 

 

Sylvester Stallone est un vrai roc. Cet épisode symbolise parfaitement tout ce qu’il a réussi avec Tulsa King et en guise de season finale, on ne pouvait pas passer un dernier épisode sans un monologue. Son monologue au milieu de l’épisode est un joyeux moment, un vrai plaisir à voir et la preuve que Stallone s’est réellement impliqué dans son rôle. On retrouve dans cet épisode tout ce qui fonctionne chez Terence Winter et dans son écriture mais aussi dans l’univers de Sheridan. « Happy Trails » est une occasion pour Dwight de faire sa rédemption. Il ne veut pas reproduire les erreurs de son propre passé (auxquelles on assiste au début de l’épisode). Il veut se créer une famille et se laver de ses erreurs passées. Mais pour ce faire, Dwight doit commettre quelques délits supplémentaires. 

 

Le FBI et l’ATF devraient remercier Dwight plutôt que de l’enfermer. Après tout, il a mis fin à un règne de terreur que les agents n’ont jamais réussi à mettre en oeuvre. Stacy de son côté ne peut rien faire mais elle est capable de jeter la seule personne qui ne l’aurait jamais trahi. Dans un sens j’aurais préféré qu’elle ait des blessures bien plus grave tant la fin de cet épisode vient rappeler à quel point elle est bête. Stallone a su faire de Dwight quelqu’un, à mi-chemin entre ce que l’on a pu voir de l’acteur dans Rocky et dans Rambo. A la fois un héros et une sorte de gentil prêt à tout pour se venger. Ce dernier épisode de la saison est brut mais ne déçoit jamais. Il jongle entre des moments plus calmes (notamment sur la fin) pour mieux rebondir et nous délivrer des moments forts. Sans être un brillant épisode, la construction même de ce dernier épisode de saison est soignée. Cela me rappelle à bien des égards les season finale de Boardwalk Empire. La présence de Terrence Winter à l’écriture de cet épisode n’est pas étrangère à ce résultat. 

 

Note : 8/10. En bref, Tulsa King aura été un sacré voyage et j’ai déjà hâte de retrouver Dwight. 

Disponible sur Paramount+ à partir du 12 février 2023

Paramount+ a déjà renouvelé Tulsa King pour une saison 2

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article