Les Amateurs (Saison 2, 4 épisodes) : amateurisme toujours

Les Amateurs (Saison 2, 4 épisodes) : amateurisme toujours

A peine deux mois et demi après la saison 1 de six épisodes, voilà que Disney+ dégaine la saison 2 de Les Amateurs toujours avec François Damiens et Vincent Dedienne. Si ces quatre nouvelles aventures s’avèrent sympathiques au demeurant, elles sont beaucoup plus drôles. La première saison n’était déjà pas très réussie mais cette seconde session n’est pas meilleure pour autant. A l’issue de cette première salve, on laissait Alban Burne et Vincent Piquet dans une voiture avec une bombe. Tout commence dans cette saison 2 avec deux cercueils et nos deux héros sont dans le désert marocain. Ils travaillent pour une entreprise de transport avec de fausses identités. Rapidement l’intrigue s’installe car avec seulement quatre épisodes, ils n’ont pas le temps de raconter plus en profondeur les choses. Les services secrets français ont placé nos deux héros au Marco en attendant de savoir qui a tenté de les tuer. Tout le monde en France les croient morts mais de toute façon, nous sommes dans une fiction et il faut bien des rebondissements. 

 

Les Amateurs ne perd donc pas de temps non plus à installer l’intrigue de la saison. C’est assez simpliste voire par moment bête. Il n’y a plus vraiment l’humour de la première saison en dehors de trois ou quatre scènes. C’est correct mais rien de mémorable non plus. Alban est devenu Yann et Vincent est devenu Thierry. Si Yann s’acclimate, Thierry sombre dans la dépression et devient alcoolique en cachette. Mais alors qu’ils tentent de s’échapper pour retourner en France, Les Amateurs reprend les péripéties saugrenues des deux personnages. C’est improbable et c’est un peu la marque de fabrique de ce genre de récits afin d’éviter de s’ennuyer. Si l’on sent que les scénaristes veulent tout mettre dans ces quatre épisodes, on sent aussi qu’ils ont du mal à retrouver le rythme. La saison peine à réellement relancer une mécanique déjà usée tout en ayant du mal à être à la hauteur de la série britannique originale (qui elle, était réellement efficace). 

 

Au fond difficile de s’attacher aux nouvelles tribulations des personnages. Je dirais même que c’est tellement fainéant que même avec quatre épisodes les scénaristes sont incapables de faire quoi que ce soit qui tient la route. Les situations, toutes plus improbables les unes que les autres sont sensées être drôles et divertissantes mais ce n’est jamais le cas non plus. Reste alors l’alchimie qui s’est développée entre François Damiens et Vincent Dedienne. Les deux forment un duo réellement attachant par leur relation qui à l’écran transpire une bonne relation dans la vraie vie. Après tout, ils ont passé quatre mois ensemble pour le tournage de la série donc je suppose que cela resserre forcément les liens. Mais le talent comique des deux comparses est totalement absent ici, rendant le tout encore plus décevant. Cette saison 2 semble par ailleurs conclure l’histoire entamée avec la saison 1. Je suppose donc qu’une saison 3 ne verra pas le jour (et elle n’est clairement pas nécessaire). 

 

Note : 3/10. En bref, bien moins amusante que la saison 1, cette saison 2 peine à trouver son rythme et à offrir une conclusion intéressante au récit. 

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article