Romantic Getaway (Saison 1, 6 épisodes) : braquage pour fécondation

Romantic Getaway (Saison 1, 6 épisodes) : braquage pour fécondation

J’ai toujours aimé ces comédies britanniques qui partent d’une idée simple mais parviennent à créer quelque chose d’original. C’est ce qui se passe dans Romantic Getaway, dernière création originale de Sky. Benjamin Green (Carpool Karaoke) et Romesh Ranganathan (Avoidance, qui incarne aussi l’un des rôles principaux) tentent donc de mélanger fécondation, romcom et thriller. Si de prime à bord le ton ressemble assez bien à d’autres séries du genre (Starstruck est la première qui me vienne à l’esprit avec Catastrophe), ce n’est pas totalement le cas pour autant. La vraie force comique de Romantic Getaway c’est probablement Johnny Vegas qui incarne leur patron Alfie. C’est un personnage repoussant, à la fois idiot et menaçant. Tout cela dépend du moment où l’on rencontre la personnalité grotesque de ce personnage mais il fait finalement la force de Romantic Getaway. Car au delà de lui, je trouve que cela manque de surprises et de panache.  

 

Allison et Deacon veulent désespérément un bébé, mais ils n’ont pas les fonds pour une nouvelle fécondation in vitro. Ils décident alors « d’emprunter » les 50 000 livres dont ils ont besoin auprès de leur riche patron, Alfie. Cependant, Deacon a ajouté un 0 supplémentaire au transfert.

 

Peut-être que Romantic Getaway souffre du fait qu’elle soit trop simpliste. Il n’y a pas vraiment de proposition nouvelle dans ce que la série entreprend. C’est assez classique et je trouve que c’est justement le plus gros défaut ici. Romantic Getaway part du précepte connu de ce que l’on peut faire par amour. Ici c’est voler son patron pour avoir un bébé. La démarche est grotesque mais elle pouvait être réellement amusante. Les interactions entre Allison et Deacon manquent un peu d’humour caustique qui sied si bien aux comédies britanniques. Le montage dynamique, donnant l’impression d’être dans une série de braquage peut motiver et surtout rendre le tout suffisamment efficace pour que l’on ait envie de suivre la saison. C’est d’ailleurs grâce à ça que j’ai été au delà du premier épisode. Ce premier épisode n’est pas brillant en termes d’écriture mais il y a suffisamment de rebondissements et surprises pour rendre curieux.

 

C’est bien ce qui fait une bonne partie de l’intérêt de Romantic Getaway. Je ne sais pas trop ce que la série voulait réellement être dans l’esprit des créateurs mais elle joue aussi un peu sur trop de tableaux différents. Le plan de Deacon et Allison était sur le papier super et puis rapidement cela va devenir très problématique. Notamment quand la soeur d’Allison va se retrouver dans l’histoire (en ayant à la fin volé tout l’argent) et que Allison est finalement enceinte (ce qu’ils vont découvrir à deux dans l’avion sensés les amener loin de leur ville avec tout l’argent volé). Je ne sais pas trop si six épisodes c’était nécessaire pour raconter une telle aventure mais Romantic Getaway a parfois un peu de mal à relancer la chaudière. On se retrouve donc avec une série à mi chemin entre quelque chose de sympathique et quelque chose de médiocre. L’idée originale sur le papier s’avère donc plus intéressante que le produit terminé. 

 

Note : 5/10. En bref, correct au demeurant mais Romantic Getaway ne va pas suffisamment au bout des choses. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article