Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 3. Episodes 17 et 18 (season finale)

Matez-moi ces fonds verts crado

Matez-moi ces fonds verts crado

The Equalizer (2021) // Saison 3. Episodes 17 et 18. Justified / Eye for an Eye.

SEASON FINALE

 

Après trois saisons, The Equalizer revient sur le passé de Robyn et plus particulièrement le meurtre de son père. Dans chaque épisode, on voit Robyn résoudre des affaires et sauver la journée de gens en détresse. Mais même si Robyn est une héroïne, elle un lourd passé. « Justified » permet donc de revenir sur la mort de son père et de rouvrir cette enquête. J’aime bien le fait que l’on en apprenne plus sur notre héroïne. Cela donne à The Equalizer l’occasion de développer le personnage tout en offrant une intrigue qui change un peu de tout ce que l’on voit habituellement dans la série. Avec l’affaire d’Harry, Robyn découvre que l’adresse du début de l’épisode va la conduire dans une ferme abandonnée où se trouve une voiture. Et cette voiture c’est celle de son père, que ce dernier conduisait il y a trente ans quand il est décédé. L’épisode suit la mécanique usuelle de The Equalizer ce qui est un peu dommage mais les flashbacks des moments entre Robyn et son père sont mignons et apportent forcément un peu plus de douceur au récit et à l’ambiance. 

 

Pour ce qui est de la résolution de l’affaire, c’est assez simpliste. Je m’attendais tout de même à ce que The Equalizer ajoute quelques éléments plus intéressants, notamment en développant plus le coeur de l’histoire. Mais la série préfère se concentrer sur les éléments familiaux. Dans un sens je ne lui en veux pas car c’est ce que cette saison 3 a très bien réussi à faire. En se concentrant plus sur les liens des McCall la série a gagné des points. Et « Eye for an Eye » ne fait pas défaut à ce que la saison a fait dans ce sens en mettant Aunt Vi et Delilah une fois de plus au coeur de l’histoire. Les deux se retrouvent coincées dans une prise d’otage lors d’un vol à mains armées. Nos deux femmes devaient passer du temps ensemble, voir un film et retrouver Robyn plus tard pour dîner. Mais ce n’est pas ce qui se passe. C’est un petit final en tant que tel pour The Equalizer. La série ne cherche pas à en faire des tonnes, juste nous offrir une affaire classique qui met en danger les personnages principaux. 

 

Aunt Vi est un personnage que l’on pouvait sous estimer aux débuts de The Equalizer mais qui au fil des saisons a su grandir. J’aime bien la façon dont elle tente de créer un lien avec Drake afin de faire en sorte qu’il arrête ses bêtises. Cela permet de mettre Vi au coeur même de l’épisode tout en montrant aussi son humanité une fois de plus. The Equalizer a su évoluer. Je sais pertinemment que la série n’aura jamais l’allure des films avec Denzel Washington alors à quoi bon. Je préfère cette façon de voir les choses et Delilah de son côté a énormément grandi elle aussi cette saison. C’est probablement ces deux personnages qui ont le plus évolué dans la saison et ils ont tellement grandi qu’ils sont devenus des vrais atouts. Ce ne sont plus que des gages familiaux pour Robyn et certains téléspectateurs mais des gens qui ont une histoire active dans la série (et peuvent même participer aux enquêtes et aux aventures policières de la semaine). 

 

Note : 5.5/10. En bref, deux épisodes différents mais complémentaire sur la thématique familiale qui a réellement pris de l’ampleur cette saison 3. 

Prochainement sur M6

CBS a renouvelé The Equalizer pour une saison 4

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article