Critique Ciné : Dicks: The Musical (2023)

Critique Ciné : Dicks: The Musical (2023)

Dicks: The Musical // De Larry Charles. Avec Aaron Jackson, Josh Sharp et Nathan Lane.

 

Larry Charles, que j’ai adoré dans Seinfeld et plus particulièrement dans Larry et son nombril (Curb Your Enthusiasm en VO) continue de réaliser des films de temps en temps. On lui doit notamment Borat (2006), Brüno (2009) ou encore The Dictator (2012) avec Sacha Baron Cohen. En soit ce n’est pas un réalisateur parfait mais il avait réussi avec les deux premiers cités à créer une sorte de faux documentaire amusant sur la vie de personnages complètement fous créés par Sacha Baron Cohen (avec tous les scandales qu’il y a eu autour). Avec Dicks: The Musical, on est dans une sorte de remake version musical de A nous quatre (The Parent Trap en VO). Malheureusement, l’idée saugrenue de départ ne fonctionne pas du tout et se trouve même être l’un des trucs les plus navrants que j’ai pu voir dans le cinéma américain de cette année. 

 

Deux adversaires en affaires réalisent qu'ils sont de vrais frères jumeaux. Ils décident d'échanger leurs places afin de réconcilier leurs parents divorcés et de redevenir une famille.

 

Les blagues et chansons obscènes ce n’est pas quelque chose qui en soi me dérange si c’est bien fait. Après tout, c’était amusant dans Borat et Brüno (à condition d’adhérer pleinement à l’histoire). C’est donc un film ultra puéril que l’on a qui vaut plus le détour pour Nathan Lane et Megan Mullally en vieux couple séparé qu’autre chose. Le film en lui-même a du mal à raconter quoi que ce soit si ce n’est enchaîner les chansons toutes plus bêtes les unes que les autres. Il y a tout de même une chanson qui m’a marqué et elle met en scène Megan Thee Stallion dans le rôle de Gloria, une femme qui prend le pouvoir sur les hommes dans une entreprise. C’est une séquence délirante qui est probablement la seule que j’ai envie de retenir de ce film. Tout le reste n’a pas vraiment d’intérêt. On enchaîne les titres comme des sketchs sans nous laisser le temps de digérer quoi que ce soit. Il n’y a donc pas vraiment d’intrigues, juste des personnages qui sont là pour chanter des chansons bêtes autour de bites et de vagins. C’est marrant cinq minutes mais pas plus. 

 

Note : 2/10. En bref, un film puéril qui n’a pas grand intérêt. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article