Critique Ciné : Noël Joyeux (2023)

Critique Ciné : Noël Joyeux (2023)

Noël Joyeux // De Clément Michel. Avec Franck Dubosc, Emmanuelle Devos et Danièle Lebrun.

 

Clément Michel est plus connu pour mettre en scène des téléfilms de TF1 (dont récemment Les Yeux Grands Fermés avec Muriel Robin) que pour faire des films (La stratégie de la poussette). Soit. Noël Joyeux est un vaudeville de Noël tout ce qu’il y a de plus classique dans la pure tradition française mais il fonctionne. On sent la bonne intention tout au long de Noël Joyeux même si le film n’est pas forcément toujours bon pour alterner intelligemment les scènes comiques et les scènes touchantes. Mais c’est teinté d’une vraie gentillesse et de moments cocasses qui feront rires toute la famille. Noël Joyeux n’est pas là pour égratigner Noël mais bien pour rappeler que cette fête permet de rassembler les gens. Pas forcément sa propre famille mais les gens de manière général. Il y a donc tout le côté tire-larmes assez simpliste même si j’aurais trouvé intéressant que le récit soit plus brutal, plus osé. 

 

Noël chez les Barand, c'est sacré ! Surtout pour Vincent, le père, qui se fait une joie de voir toute sa famille réunie. Quand ses enfants annulent leur venue au dernier moment, il ne conçoit pas l’idée de passer les fêtes en tête à tête avec sa femme. Il décide donc de se rendre dans une maison de retraite afin de convier une pensionnaire esseulée à venir fêter Noël chez eux. Débarquent alors Monique et sa meilleure amie Jeanne qui vont très vite prendre leurs aises et semer un joyeux bazar… Pour tous les quatre, ce 24 décembre promet d’être aussi explosif qu’inattendu !

 

C’est donc sur le casting, réussi, que Noël Joyeux se repose et parvient à délivrer de vrais moments. On rit, on est émus, de façon ultra simpliste mais ça fonctionne. Franck Dubosc a tendance à faire du Franck Dubosc (même si j’apprécie son côté très sobre et touchant dans le film, que l’on a déjà vu précédemment cette année avec Karin Viard au cinéma) mais ce sont les femmes du film qui sont les vraies friandises et plus particulièrement Danielle Fichaud et Danièle Lebrun. Les deux actrices s’en donnent à coeur joie pour notre plus grand plaisir. Malgré ses imperfections visibles, Noël Joyeux fonctionne suffisamment pour que l’on ne voit pas le temps passé. La tendresse s’insère très bien dans le film et le côté vaudeville permet d’exploiter sans temps morts la maison des Barand. 

 

Noël Joyeux c’est une comédie qui fait du bien par ce qu’il véhicule. Il y a une bonne humeur communicative et des personnages impliqués. Le scénario n’est pas parfait et tous les gags ne fonctionnent pas forcément mais l’ensemble a beaucoup à offrir aux spectateurs, pour mon plus grand plaisir. Je m’attendais à m’ennuyer mais finalement j’ai passé un agréable moment donc je ne vais certainement pas bouder mon plaisir. Clément Michel ne fait rien de surprenant d’un point de vue de la mise en scène (et pourtant il y avait de la matière pour surprendre là aussi) mais on ne vient pas vraiment au cinéma voir des vaudevilles de cet acabit pour la façon dont ils sont réalisés. Ça reste assez plat au fond mais cela permet de se concentrer sur l’essentiel : le casting et des dialogues pas si mal fagotés. 

 

Note : 6/10. En bref, un joyeux vaudeville de Noël. 

Sorti le 6 décembre 2023 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article