Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 Broke Girls : French cuisine (Partie 1)

22 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #2 Broke Girls

2-broke-girls-CBS-season-3-2013.jpg


2 Broke Girls // Saison 3. Episodes 1 à 12.
BILAN


Le problème avec 2 Broke Girls c’est parfois l’impression que tout semble stagner. Les deux héroïnes n’arrivent pas à grandir ou à évoluer correctement mais ce début de saison 3 va leur donner deux arcs différents afin de les voir évoluer dans une direction. Mais laquelle ? Telle est la question. La première partie de cette salve d’épisodes se charge de nous présenter comment Max et Caroline tentent de faire fonctionner leur toute nouvelle boutique de cupcake à emporter qu’ils ont ouvert à côté du dîner dans lequel elles servent depuis les débuts de la série. Tout cela va permettre de digérer tout un tas de répliques assez efficaces. Cette partie des douze premiers épisodes est la plus réussi à mon humble avis, notamment car l’on reste dans ce qui fait le charme de la série avec les mêmes personnages et la même dynamique. Malgré le fait que l’on peut ressentir une certaine routine dans les histoires que la série nous raconte ou encore la manière dont elle utilise ses personnages, je trouve que c’est pile poil ce que je recherche quand je regarde 2 Broke Girls. Je cherche de la sitcom vers laquelle je peux toujours me tourner quand j’ai été déçu ailleurs. Elle saura toujours me remonter le moral avec une bonne réplique ou un gag sympathique.

Du coup, Max et Caroline jouent encore sur le côté comique grinçant, notamment quand il s’agit d’utiliser la mort de quelqu’un pour vendre plus de cup cake (et que cela va terminer en bataille avec Lee qui va vouloir lui aussi sa petite part du gâteau). Lee aurait une place différente et même plus intéressante dans cette saison (3.07), notamment au début quand il commence à faire ses petites comptes. Certes, 2 Broke Girls lorgne sur les clichés asiatiques mais cela fonctionne toujours très bien. Pour ce qui est de Sophie, les apparitions de cette dernière se font toujours nombreuses et remarquées du coup, on rigole sans même s’en rendre compte. Mais l’atout charme de 2 Broke Girls ce n’est pas tant cette routine mais plutôt Kat Dennings. C’est elle qui donne le rythme dans les épisodes et qui balance une bonne réplique bien drôle, lançant ainsi un bon rire enregistré. Les autres personnages servent eux aussi le récit, notamment Caroline quand cette dernière est dans la confrontation. Son côté sainte nitouche de la première saison est maintenant presque totalement effacé. On sent qu’elle n’est plus la même femme qu’auparavant. Du coup, malgré la routine les personnages évoluent.
2-Broke-Girls-Season-3-Episode-8-And-The--It--Hole-5.jpgCette évolution passe donc également par cette nouvelle manière de vendre des cupcakes. Ils vont même faire un épisode entier sur les cronuts. C’était une très bonne idée ça aussi. Comment vendre plus de cupcakes quand notre demande n’est pas très forte ? Acheter des cronuts et les revendre. Une fois qu’il n’y en a plus, proposer des cupcakes. Le risque est que cela ne fonctionne pas et qu’elles aient ainsi dépensé une tonne d’argent pour rien. Mais cela forge aussi le caractère des deux jeunes femmes. Ce que je regrette cependant c’est que l’on n’a plus vraiment l’impression dans la seconde partie de ces douze épisodes que les choses vont dans le bon sens. Notamment quand Caroline et Max décident de prendre des cours de cuisine. Au premier abord c’est une excellente idée, notamment car cela permet de changer les deux personnages de lieu alors que l’on pourrait en avoir légèrement marre de voir toujours les mêmes personnages au même moment pour faire la même chose. La répétition est mauvaise mais finalement j’ai préféré la routine à la nouveauté.

Nous avons ici deux nouveaux personnages : Bebe et Nicolas. La première est une femme délirante incarnée par Mary Lynn Rajskub. Cette dernière a fait ses armes dans le stand-up et s’y connait en comédie. Pourtant, tout le monde l’imagine en Chloe, l’informaticienne de choc de 24. Elle avait déjà prouvé par le passé, notamment dans Modern Family ou encore dans Raising Hope qu’elle pouvait être une très bonne guest dans une comédie. Du coup, j’étais plutôt ravi de la voir dans 2 Broke Girls. Son personnage fonctionne suffisamment bien pour apporter de nouvelles choses et une nouvelle manière de faire de l’humour. Car la fraicheur vient de là. Ce n’est plus seulement les blagues grasses que l’on connait, c’est aussi des trucs un peu plus piquants et cinglants mais différemment. Bebe est donc une bonne idée, dans la confrontation notamment. Puis il y a Nicolas. Ce dernier, incarné par Gilles Marini est à mon sens la grossière erreur de la saison. Je ne suis pas un grand fan de cet acteur, incarnant ici un chef français qui va nous étaler une flopée de clichés pas toujours très efficaces.
104234_d0702b.jpgGilles Marini a beau mettre de la bonne volonté, il me rappelle un peu Nick Zano la saison dernière. Je n’ai rien contre Nick Zano, juste que comme Gilles Marini, ce qui fonctionne ce sont les blagues de Max sur le fait qu’il est attirant ou encore sur le fait qu’elle aimerait bien se faire fourrer le baba au rhum de crème fouettée. Nous sommes en pâtisserie, alors utilisant des métaphores du niveau. Bref, du coup cette première partie de saison 3 de 2 Broke Girls est globalement sympathique et drôle mais je m’attendais peut-être à des histoires différentes. Car c’est là où le bas blesse : les intrigues. Dans le reste l’épisode fonctionne très bien et les personnages servent eux aussi le récit. On ne pouvait donc pas rêver mieux. Mais j’ai presque l’impression que cela s’arrête là. Fort heureusement que 2 Broke Girls, même quand elle patine, trouve le moyen de nous dégoter encore des répliques cultes. Que cela soit pour se moquer de Starbucks (3.04) ou encore des cronuts (3.05), sans parler de trucs légèrement glauques (3.01).

Note : 5.5/10. En bref, malgré la déception de l’école de pâtisserie, l’ensemble reste drôle et divertissant.

Commenter cet article