Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En direct de Cannes : Glamourama, Là-Haut et la compétition !

18 Mai 2009 , Rédigé par Ca Deborde De Potins !

http://letourduweb.fr/wp-content/uploads/2009/04/festival-de-cannes2009.jpg
Suite à un bug informatique le blog n’avait pas pu être mis à jour correctement pour le direct à Cannes. Voici enfin la seconde partie..
.
Mercredi soir était dévoilé le nouveau Disney-Pixar : Up ou Là-Haut en VF. C’est un film d’animation magnifique, génial, drôle, engagé et émouvant. Ce film, mêlant à la perfection le meilleur des dernières collaborations Disney-Pixar est un pur bijou d’humanité. Rare dans les films d’animation, cette histoire ne manque pas de rebondissements. De plus la 3D, même si presque inutile rend les paysages plus vrais que nature. Note : 10/10. En bref, aussi touchant que drôle ce film d’animation familiale restera dans les mémoires.

Glamourama de la montée des marches… notre sélection.

http://www.staragora.com/images/flux/default/8/f/f8566b1e810b387ea82712d76d012e3b4a0c5a15996c6.jpg
Charmante poitrine sur le Tapis Rouge du Festival de Cannes 2009
Aishwarya Rai la lumière de Bollywood sur le tapis rouge de Cannes
festival de Cannes 2009 journée du 15/05/09 (5)

Jeudi, projection de Nuits d’Ivresse Printanière de Lou Ye. Tourné dans la clandestinité la plus totale, ce film provoque déjà l’engouement surtout que tourné dans un pays qui lui est interdit. Le sexe, élément central du film nous plonge dans un univers complètement fou et élégant. Même si la politique n’est pas le sujet prédominant ils n’en reste pas moins que la mise en scène et la complexité de la réalisation sont éblouissants. Note : 7/10. En bref, un petit film à Cannes offre un grand par terre d’ivresse.

Vendredi était projeté le film Bright Star de Jane Campion. C’est l’un des films les plus attendus ce Cannes. On n’oublie pas un film comme La Leçon de Piano, déjà palmé à Cannes dans les années 90 et Bright Star s’exécute dans la continuité. Jane Campion est un as de la caméra, elle provoque une magnificence dans le regard de ses acteurs comme personne d’autre. Un film simple mais d’une profonde âme si pure et belle qu’on en laisse écoulé quelques larmes. Note : 9/10. En bref, l’un de nos films favoris cette année.

Hier, projection du très attendu Vengeance de Johnnie To. Premier rôle international de Johnny Hallyday qu’il aurait raflé à Alain Delon c’est un rôle sur mesure qui s’offre à lui. Entre mésentente cordiale et armes à feu, le roi du polar made in China Mr To nous offre son meilleur comme toujours. On a même ici l’impression de retrouver une partie de la vie cachée de Johnny Hallyday : un méchant avec une arme qui veut sa vengeance. Johnny réussit moyennement son passage même si les expressions de son visage font oublié le maigre anglais qu’il prononce avec un accent plus que français. Dommage. Note : 7/10. En bref, Johnnie To sublime et notre Johnny national dans un film en demi mesure fourni de quelques longueurs.

Notre envoyé spécial a déjà vu Taking Woodstock d’Ang Lee et Un Prophète de Jacques Audiard dont il fera la critique très bientôt.

Commenter cet article