Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Spécial Fringe : La suite…et fin !

29 Juillet 2009 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Série Express

http://www.slashfilm.com/wp/wp-content/images/fringe51.jpg
Suite des critiques spéciales sur la série Fringe. Avec Anna Torv, John Noble et Joshua Jackson.

Episode 10 et 11 (Safe et Bound, 2 x 50 min) « Sain et Sauf » et «  »

Deux épisodes qui font suite à l’intrigue fil rouge des 3 épisodes précédents. L’épisode 10, la suite à la fin de l’épisode 9 met en scène l’agent double du FBI faisant partie de la conspiration et une équipe dont il semble être le leader. On se retrouve dans une banque à Philadelphie où ils passent à travers le mur du coffre fort pour sortir l’un des coffres. Cette enquête est très intéressante puisqu’il y a également dans cet épisode le retour de Mr. Jones, l’un des personnages le plus énigmatique de la saison. Il est également important de suivre cet épisode pour la suite de la saison. Noué de quelques révélations sur le passé de Walter et de Peter. Le compte est bon. L’épisode 11 fait également suite à un épisode, l’épisode 10. Enlèvement de Olivia Dunham. Alors que les services internes semblent interessés par la Fringe Division, l’enquête porte sur une limace dégoutante. A voir pour en savoir plus… Un excellent épisode plein d’entraint.

Note globale : 10/10. En bref, deux épisodes qui se font suite avec des histoires intrigantes et crazy.

Note épisode 10 : 10/10. En bref, un épisode avec pour une fois une science complètement impossible : traverser les murs.

Note épisode 11 : 10/10. En bref,  un épisode important dans la saison. Le reste est superficiel. Très intéressant et bon point pour les effets spéciaux sur la « limace ».


Episode 12 et 13 (The No-Brainer et The Transformation, 2 x 50 min) «  » et « La Transformation »
Suite des enquêtes de la Fringe Division du FBI dirigée par Broyles. Dans l’épisode 12, l’enquête porte sur un virus informatique à la Videodrome (pour ceux qui ont vu le film de Cronenberg). Une enquête qui n’a rien à voir avec la conspiration mais un hommage intéressant au film de Cronenberg qui avait été décrié à l’époque pour son engagement politique. Bon, reprenons la suite. Mise à part cette enquête plutôt étouffante et sans grand intérêt l’arrivée de la sœur d’Olivia nous permet de nous concentrer un peu plus sur la vie d’Olivia. Pas mal. Ensuite, dans l’épisode 13, l’enquête nous amène encore dans un avion où un homme se transforme en bête et … plus rien. Les excellents effets spéciaux de cet épisode remontent le niveau. De plus, l’implication de John Scott dans cette histoire est très intéressante.

Note globale : 8,5/10. En bref, deux épisodes en dessous du reste de la saison qui se laisse regarder notamment le premier.

Note épisode 12 : 9/10. En bref, un épisode « hommage » à l’un des plus grand réalisateur de films fantastiques : David Cronenberg. Sans plus.

Note épisode 13 : 8/10. En bref,  un épisode en dessous qui séduira les fans de la série (comme nous) sinon prennez l’épisode juste pour Olivia et John.


Episode 14 et 15 (Ability et Inner Child, 2 x 50 min) « Habilité » et «  »
Suite des aventures d’Olivia et toute sa bande. Dans l’épisode 14, un homme se retrouve en pleine rue avec les orifices du corps rebouché par sa peau. Il faut le voir pour le croire. Mise à part cet excellent passage de la série, c’est le grand retour de David Robert Jones qui fait frémir tout l’épisode et le rend excellentissime. De plus, quand l’enquête des services internes sur la Fringe Division interfère avec le travail d’Olivia et son équipe, c’est d’autant plus drôle. Enfin, cet épisode fait quelques révélations sur le ZFT (qu’est-ce que c’est, …) et l’implication de semble avoir Olivia sans le savoir dans cette conspiration. Une petite phrase semble pour nous très importante à la fin de l’épisode et dite par M. Jones. Ensuite, dans l’épisode 15, enquête sur un enfant retrouvé dans un immeuble sur le point d’être détruit. Il semble par ailleurs que cet enfant n’est jamais vu le monde extérieur de sa vie. De plus, retour d’un tueur en série sur lequel Olivia et Charlie avaient enquêter il y a 3 ans. Un nouvel épisode qui n’est pas très motivant et excitant mais des fans comme nous sommes toujours séduits.

Note globale : 9/10. En bref, deux épisodes d’une inégalité indéniable.

Note épisode 14 : 10/10. En bref, un excellent épisode communiqué par des révélations impressionnantes.

Note épisode 15 : 8/10. En bref,  un épisode de plus.


Episode 16 et 17 (Unleashed et Bad Deams, 2 x 50 min) «  » et « Cauchemars »

Dans l’épisode 16, un labo expérimentant des produits sur les animaux (cosmétiques par exemple) semble abriter un monstre. Même si le monstre semble impossible à voir le jour, il n’en reste pas moins effrayant et très réaliste. De plus, quand Walter nous raconte comme il aurait fabriqué en quelques sorte ce monstre, c’est encore plus effrayant. Walter semble donc impliqué dans l’enquête sans le vouloir tout en restant aussi drôle. De plus, mention spéciale aux effets spéciaux avec cet épisode qui aurait coûté plus de 6 millions de dollars, soit le plus cher de la série (hors pilote). Poursuivons notre visionnage avec l’épisode 17. Une femme semble se jeter sur les rails du métro mais finalement Olivia, qui a vu la scène dans un de ses rêves pense qu’elle l’aurait tué dans son sommeil. Un épisode qui met en conflit et en condition Olivia Dunham, dont le personnage en prend un coup et devient extrêmement crédible avec notamment la scène dans le restaurant.  Olivia semble donc complètement confuse à cause de ses cauchemars et mise à part, l’obsession de Walter pour la nourriture (ici le café) est toujours une partie de plaisir.

Note globale : 10/10. En bref, deux épisodes vivant l’émotion des personnages au plus haut. Excellent.

Note épisode 16 : 10/10. En bref, des effets spéciaux parfait pour une tension hors paire montant au fur et à mesure de l’épisode.

Note épisode 17 : 10/10. En bref,  l’oppression dont fait preuve Olivia est d’une justesse parfaite.


Episode 18, 19 et 20 (Midnight, The Road Not Taken et There’s More Than One of Everything, 3 x 50 min) «  », «  » et «  »
Fin de la saison. Dans l’épisode 18, une jeune femme tue pour boire le liquide cérébro-spinale de ses victimes et ainsi survivre. Malgré que cet épisode soit très lent et très sombre, la seule réjouissance est la vie du personnage d’Olivia et la fin de l’épisode avec une révélation, une seule. Un épisode raté. Dans l’épisode 19, une femme semble avoir été victime en plein New York de combustion spontanée. Les révélations sur le ZFT, l’implication de William Bell et les révélations de Walter sont intéressantes pour la suite (de plus il est tellement drôle ce personnage encore dans cet épisode avec le projet de Peter). Olivia semble quant à elle avoir des hallucinations intéressante dues au cortexiphane, la drogue qu’elle a reçu quand elle était jeune. Dans l’épisode un personnage est supprimé de façon bizarre. Pour finir, la fin de l’épisode est d’une finesse inégalée. Et enfin, dans l’épisode 20, le démantèlement du ZFT par le FBI est très importante. Un excellent épisode où LES DÉTAILS sont importants notamment ce qui se passe avec Walter. De plus, la fin de l’épisode réserve une excellente saison 2 avec encore de nombreuses révélations en vue.

Note globale : 9,3/10. En bref, trois épisodes d’une globalité infernale avec une fin en tir bouchon. Une excellente fin de la saison malgré que l’épisode 18 soit vraiment a recalé.

Note épisode 18 : 8/10. En bref, dans la catégorie gnan-gnan on fait ce genre d’épisode. Nous, fans de la série on l’aime malgré tout.

Note épisode 19 : 10/10. En bref,  un épisode signé Fringe science, on adore.

Note épisode 20 : 10/10. En bref, une excellente fin de saison qui réserve une suite des meilleures. Par contre, les dernières images de la saison n’ont certainement pas été de très bon goût pour les américains, on n’en sait rien.

Commenter cet article