Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les nouveautés de la rentrée… Partie 4

28 Septembre 2009 , Rédigé par Ca Deborde De Potins !


Suite de notre grand tour des séries américaines. Nous continuons ce bout de chemin avec Dexter, Californication, Heroes, 90210, Glee, Gossip Girl et The Vampire Diaries

Heroes (Saison 4, Episodes 1 et 2)

Ouh… Heroes a du soucis à ce faire côté audiences. Avec seulement 6 millions de téléspectateurs, la série est revenue au plus bas de son histoire. Mais arrêtons parler de chiffre et jugeons la qualité de ce 2 hours season premiere qui nous donne un premier avant goût de ce que sera la saison 4. Même si l’arrivée de Robert Knepper en méchant met un peu de piquant dans la sauce, le retour du Haïtien également on a du mal avec cette musique de fond insupportable et ces énigmes qui n’ont aucun sens. On étouffe au milieu de certaines histoires intéressantes : notamment cette de Claire à la fac.

Note : 5/10. En bref, la série a connu mieux. Cependant au fil des épisodes l’intrigue devrait s’épaissir et nous ravir…

Californication (Saison 3, Episode 1)

C’est le come back de la série la plus dévergondée des Etats-Unis et la plus critiquée également. David Duchovny nous offre encore une de ses petites histoires à faire l’amour n’importe où mais cet épisode désorganisé à vouloir trop en faire change la donne. Même si le piquant de la série est toujours intact, l’intrigue plate nous fige dans notre canapé. Dommage. Cependant, la présence de Peter Gallagher en guest est une bonne nouvelle, on ne l’avait pas vu depuis la fin de Newport Beach.

Note : 6/10. En bref, on espère que les épisodes suivants rattraperont le coup et sauverons cette excellente critique littéraire et un coup de pied pour les mœurs.

90210 (Saison 2, Episode 2)

La suite de la série ne nous a pas guéri de notre envie de 90210 hebdo. Cet épisode dans la continuité des autres marque l’arrivée du beau père de Liam sous les traits du très méconnaissable John Schneider (le père de Clark dans Smallville). On découvre des SMS cochon, des trahisons, du sexe à l’école et bien d’autres choses encore mais bon, on réfléchit trop pour regarder cette série sans voir ses défauts. On réfléchira moins la prochaine fois.

Note : 7/10. En bref, un épisode de plus pour cette série amusante et drôle à la fois. On aime encore et encore.

Gossip Girl (Saison 3, Episode 2)

La série de la jeunesse dorée de Manhattan est toujours ce qu’elle est. En effet, la descente sociale de Blair et la nouvelle reine Georgina font de la série un massacre de drôlerie. Serena et Chuck nous manque un peu dans cet épisode trop centré sur l’université NYU et ses nouveaux locataires tout droits venus de l’Upper East Side.

Note : 7/10. En bref, tout est là et toujours là. C’est bien ça que l’on reproche à la série, ne rien changer.

Glee (Saison 1, Episode 2)

La suite de la série après un excellent pilote en mai dernier qui nous avait surpris. Et bien le pari est réussit. On aime, encore pire, on ADORE ! Même si de petits défauts de scénarios ternissent cette image lisse de la chorale d’un lycée, on se sent projeter, comme contre un mur. Les personnages sont attachant et la scène du baiser sur la scène est tout aussi drôle.

Note : 8/10. En bref, on aime et on chante sans se poser de question. Le remède contre la mauvaise humeur vient d’être fabriqué par Glee !

The Vampire Diaries (Saison 1, Episode 2)

La série n’a pas perdue sont ton décalé et sa nuance de noir, on se sent comme dans le journal des acteurs principaux, dans leurs secrets les plus intimes. On est tellement bien que dès que l’épisode s’arrête on a tout de suite envie d’être la semaine suivante pour voir la suite. Ian Somerhalder nous surprend dans ce rôle de méchant à contre emploi.

Note : 8/10. En bref, la surprise de l’année est certainement cette série de vampire malgré un sujet traité sous toutes les formes cette année.

Dexter (Saison 4, Episode 1)

Le summum de notre petit toujours des séries de la rentrée et du retour des séries historiques pour le moment c’est bien le retour de Dexter. En effet, entre fatigue et travail surmené, Dexter ne sait plus où donner de la tête. Surprenante, cette série est une belle révélation depuis 4 ans déjà. Le charisme réussit de Michael C. Hall et ce côté pervers qu’il a dans le regard donne lieu à l’une des plus belle série de ces dernières années dont la dernière saison avait encore plébiscité notre classement des séries (diffusé cet été sur notre blog). Un bébé qui pleur et qui ne s’arrête plus de pleurer est fier de nous présenter un nouveau Dexter… Le problème avec l’épisode c’est que la fin est traumatisante et que l’on ne peut s’empêcher de se demander : quand est-ce qu’il y aura la suite ?

Note : 10/10. En bref, l’un des meilleurs épisodes de la série qui reprend la mécanique de la saison 1 avec beaucoup de nostalgie et encore les mêmes clin d’œil. Une belle réussite.

Commenter cet article