Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Big Mamma 3, bienvenue à bouse land…

9 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19670260.jpg


Big Mamma 3 : De Père en Fils // De John Whitesell. Avec Martin Lawrence, Brandon T. Jackson et Jessica Lucas.

 

Dès qu'on voit l'affiche, on a vu le film. En fait, quand on sait ce qu'est l'histoire c'est pas la peine d'aller plus loin. Tout au long ce film se transforme aussi bien en comédie grassouillette (les blagues de deux premiers films sont réutilisées), romance écrite chez Tati et un côté Camp Rock ridicule. C'est ce que l'on a en voulant reprendre une franchise qui fonctionne certes mais qui n'a jamais rien eu dans le cerveau. Martin Lawrence, déjà has been depuis longtemps ridiculise son monde une fois de plus.

Big Mamma revient et cette fois, l’agent du FBI Malcolm Turner qui se cache sous ses traits et ses formes généreuses ne va pas prendre des risques tout seul. Trent, son beau-fils, a été témoin d’un meurtre. Pour enquêter, Malcolm et le jeune homme doivent infiltrer une école d’art pour jeunes filles… Pour sa nouvelle affaire, Big Mamma a désormais une partenaire aussi imposante que lui : Trent s’est transformé en Charmaine. Au milieu de toutes ces jeunes filles, Charmaine-Trent a bien du mal à garder la tête froide, mais le danger est pourtant bien là. Big Mamma et Charmaine doivent absolument découvrir l’assassin, avant que lui ne les trouve…

Des films mauvais, on en compte par centaines de nos jours et celui ci n'a même pas une once d'envie de faire plaisir à ses spectateurs. C'est surfait et totalement mal écrit. J'ai eu l'impression de tomber souvent dans le pathos sans nom d'une série de l'après midi. Brandon T. Jackson est bien l'élément à abattre dans ce film. Cet acteur est ridicule et ne fait pas rire. Seul quelques sourires viendront des blagues "gra-gra" de Big Mamma. Le fils n'offre rien non plus au reste du film si ce n'est une chanson qu'on va bien entendre trois fois durant le film, histoire de donner envie au spectateur de se ruer sur la chanson sur iTunes car il l'aura dans la tête.

L'intrigue policière est mauvaise. J'ai eu l'impression de voir la même chose. La chute de l'histoire est totalement ridicule : "Everything is in the music…". Oui. La boîte à musique. Comme par hasard, le scénario est donc plein de facilités déconcertantes et d'une facétie sans nom. Derrière Big Mamma ne se cache même plus l'envie de faire rire, juste de faire rentrer des billes. Vu la taille des vêtements de Big Mamma et de la nièce, on voit bien qu'ils se sont goinfrés de billets verts.

Note : 1/10. En bref, une des pires comédies de l'année, même pas drôle, lourde et sans histoire qui tient la route.

Commenter cet article

delromainzika 10/04/2011 00:06



Opf, c'était pas hors sujet ^^ Big Mamma oui c'était bien pourri ^^


Ah, content que tu te mette à cette série. Elle est absolument géniale. C'est le cop show le plus réaliste que j'ai pu voir depuis longtemps. En tout cas il est absolument bien fichu , bien
réalisé et le casting est au sommet. J'adore.



Renaud 10/04/2011 00:02



Je profite de mon passage ici pour te remercier ( une fois de plus ) car grâce à une ou deux critiques de Southland que j'ai lu rapidement, je me suis fait les deux premiers de la saison 1 ce
soir. J'ai absolument adoré cette immersion dans la police de LA ( je trouve la réal plus réaliste que celle de "The Shield" et l'atmosphère de cette ville parfaitement rendue...) Vraiment
superbe... Voilà désolé d'avoir été hors sujet sur un post de Big Mama...mais c'est bien tout ce que mérite ce film:) 



delromainzika 09/04/2011 22:25



Les bouses, ouais je sais bien :/ malheureusement je dirais ^^ je suis attiré par tout ce qui est pourri pour la simple et bonne raison qu'à certains moments j'ai pas envie que mon cerveau
réfléchisse. Je suis hyperactif et cela permet de canaliser mon cerveau. :)



Renaud 09/04/2011 21:54



Non seulement tu vois quasi toutes les séries et en écris les critiques, mais en plus tu trouves le temps  de te taper des bouses interstellaires... Tu m'épates vraiment!:)