Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan d'un été de séries - Partie 1 : Le meilleur...

3 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

rubicon-episode-1-4748629wgktn.jpg
Voilà, le chapitre estival de l'été s'achève, il est donc temps de faire un bilan de ce qui a été diffusé et mieux et de pire à la télévision américaine. Ces séries que l'on retrouvera ou pas l'an prochain, quoi qu'il en soit, on a eu notre bonne dose de séries tout aussi policières qu'au feuilleton pure et simple de prime time. Alors, qu'est ce qui a réussit à me faire vibrer et qu'est ce qui au contraire n'a pas provoquer la moindre étincelle. L'heure du bilan a sonnée...
Je vais donc débuter ce premier bilan par les meilleures séries de l'été, vaut mieux attaqué les réjouissances au premier abords, c'est toujours plus sympathique. Mon coup de coeur de l'été revient à Rubicon. Cette nouvelle série d'AMC est une vraie petite révélation. Aussi complexe que son nom le laisse paraître et malgré une petite histoire de conspiration derrière des messages codés. Alors, brillant analyste membre d'un groupe d'un "think tank", Will Travers met à jour une conspiration mondiale.... Ca m'a donner envie avant même qu'apparaissent les premiers trailers de la série et je ne me suis pas tromper. J'ai tout de suite accrocher. Alors, je suis un fan des séries alambiquées, qui ont une réflexion complexe derrière. Ici, j'ai trouvé cet été ma petite perle en cette nouveauté. J'espère qu'elle sera renouvelée car elle le mérite vraiment.
Cependant, cet épisode, il y a eu un autre puzzle très intéressant. Celui ci provenait d'NBC et s'appelait Persons Unknown. Alors, quand sept étrangers se réveillent dans une ville déserte sans savoir comment ils ont atterri en ce lieu. Ils réalisent très vite qu'ils sont observés en permanence via des caméras de sécurité et qu'il leur est impossible de s'échapper. Pour survivre et résoudre le mystère entourant leurs vies, ils vont devoir unir leurs forces. Voilà une histoire que j'aurais adoré aller voir au cinéma si cela avait été le cas mais non, on nous l'a transformé en série et c'est plutôt réussit. En tout cas, elle fait partie des meilleures séries de cet salve estivale sans aucun doute. Esthétiquement soignée, histoire déroutante et même si quelques épisodes ne sont pas à la hauteur, il est inutile de rappeler mon amour pour un épisode complètement affranchi d'une saison, l'épisode 8.
Exit les puzzles, j'ai eu un coup de coeur pour la comédie Louie. S'inscrivant dans un style bien a elle, du stand-up comédie, mélangé aux drames de la vie d'un Louie C.K aussi sensible que drôle, le tout présenté dans un New York plus vrai que nature, mûr et mature, on rit à gorge déployé et c'est un vrai bonheur. Tout juste célibataire, un comique tente d'élever ses deux filles à New York tout en s'essayant aux rendez-vous amoureux... Ecrite et réalisée par Louie C.K, un comique américain, je crois qu'il s'agit pour moi de l'une des meilleures séries de ce genre qu'il m'est été donner de voir à ce jour. Un humour sarcastique et noir, de l'âme au sexe en passant par la religion et l'homosexualité, tout y passe, des sujets les plus tabous aux moins brûlant. C'est une vraie histoire qui ressort, une sorte de sens vécu très bien exprimé.
Du côté des comédies il y a The Big C. Alors, cette série parle d'un sujet compliqué. Cathy Jamison, une mère de famille tout ce qu'il y a de plus normale, professeur dans un lycée, apprend qu'elle est atteinte d'un cancer en phase terminale. Il ne lui reste plus qu'un an à vivre et elle compte bien en profiter pour devenir celle qu'a toujours voulu être, ou celle qu'elle a été mais qu'elle a perdu sur son trajet... Si ce pitch ne vous a pas mis directement au fond du trou, bravo car cette série est une perle à elle toute seule. La petite dernière de Showtime, la chaîne qui nous offre Weeds, Californication, United States of Tara et tant d'autre. Entre humour déjointé, salement bien interprété par une Laura Linney comme jamais, tout aussi belle que radieuse. Cette série ne respire pas le cancer, loin de là, mais tout simplement la joie de vivre et de vivre en famille. A tous les fans du genre des séries que j'ai cité plus haut, je vous la conseil, Showtime nous a vraiment concocté une vraie bonne série.
Si au rayon des comédies il y avait du drama et du stand up il y avait aussi de la pure sitcom. Et celle ci mérite tout simplement son nom. Hot in Cleveland raconte les aventures de trois amies d'une quarantaine d'années - originaires de Los Angeles - se retrouvent coincées à Cleveland. Tombées sous le charme de cette ville qui les fait paraître brillantes, elles décident de s'y installer. Si vous aimiez les vieilles sitcoms des années 80, et bien vous allez aimer cette humour là. En tout cas je suis sous le charme. Mené d'une main de maître par un casting qui s'y connait, de Valerie Bertinelli à Betty White en passant par Jane Leeves, un casting quatre étoiles pour une sitcom d'un genre particulier, reprenant les bonnes recettes de grands mères car c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs confitures. En tout cas, si l'été n'a pas été fleurissant, cette sitcom a eu le mérite de gagner mon attention.
Attention, cet été il y a également eu les flics et pour le coup, mon coup de coeur de ce côté là revient à Rizzoli & Isles. Jane Rizzoli, une enquêtrice de Boston, fait équipe avec le médecin légiste Maura Isles pour résoudre des crimes. Rien que le retour de Angie Harmon était une bonne nouvelle en soi et signe que j'allais aimé cette série. Le cop show traditionnel peut faire des éclats sans trop en faire, c'est une sorte de belle manie que prend cette série. On nous présente ici deux personnages avec la très présente et géniale Rizzoli dont je suis déjà fan et l'effacée Isles jouée par Sasha Alexander (NCIS). Si le duo a ses défauts et ne fonctionne pas à merveille, la série a réussit à me séduire par ses intrigues et ses enquêtes classiques mais terriblement efficaces. Vous êtes fans du genre ? Je vous la conseille.
Dans un genre proche mais éloigné, il y a Covert Affairs. Alors là, on est plus dans le thriller d'espionnage mais qu'importe. Annie, une femme exceptionnelle qui parle pas moins de six langues, est recrutée par la CIA pour résoudre une affaire épineuse. Dès son arrivée, elle découvre avec stupeur qu'elle va devoir faire équipe avec Ben, son ex, l'homme qui lui a brisé le coeur... Après un pilote à l'action et aux scènes terribles efficaces, une Piper Perabo tout simplement charmante et intrigante, cette série était faite pour moi. J'ai pas cru au début que j'allais aimer cette série passé le second épisode mais au final notre chère Annie Walker est pleine de ressource sans compter le casting secondaire de la série et un Christopher Gorham à la blague facile. Si cette série ne vous cassera pas les os avec ses effets spéciaux, elle aura le mérite d'être un très bon divertissement à déguster bien assis dans son canapé.
Et enfin, pour terminer ce tour de ce que j'appelle les meilleures séries de l'été il y a une série pour les plus jeunes, pour les ados qui m'a rappeler que les séries d'aventures il n'y en avait presque pas à la télévision américaine. Il s'agit d'Unnatural History. Il ne faut pas aller chercher cette série pour ses intrigues aux histoires parfois très racourci mais simplement pour ses personnages et Henri Griffin en premier. Il me rappelle que quand j'étais enfant j'adorais ce genre de série, où l'aventure était le mot d'ordre. Ce n'est certainement pas la série du siècle mais les plus jeunes et les ados y trouverons leur compte plus d'une fois.
C'est ici que se termine mon tour des meilleures séries de l'été d'après moi. Je vous retrouverais prochainement pour ce qui ne m'a fait ni chaud ni froid et enfin ce qu'il y a eu de pire cet été. N'hésitez pas a me donner votre avis sur mon article.


Commenter cet article

JEAN 05/09/2010 17:51



The Big C c'est The Big Comedy lol si on veut faire un jeu de mot lol.


J'ai regardé que The Big C cet été et je n'ai pas été déçu , sinon rien d'intéressant au premier abord.


Je me suis mis à Weeds avec 5 ans de retard et US of Tara je commence ce soir =)


 


 



delromainzika 03/09/2010 18:51



@Sy : Oui oui, y'aura le "ni chaud ni froid" et le "pire de l'été".



Sy 03/09/2010 17:45



t clair que The Big C est pour moi une révélation de l'été. J'ai beaucoup aimé Hot in Cleveland: complètement rétro mais ça fonctionne bien. J'ai juste commencé Rubicon, jai bien aimé mais
j'espère que la série gagnera un peu plus de rythme pour les prochains épisodes.


J'imagine qu'il y aura un article sur "LE PIRE DE L'ETE" ? Là aussi ya du lourd!



Victor 03/09/2010 15:06



Très bon résumé :) Tu en regarde des chose l'été ! Il faut que je trouve le temps de regarder Rubicon , mais c'est critique sur le côté "lent" m'ont un peu rebuter. Sinon faudrait que j'essaye
The Big C mais les BA ne m'avait du tout donner envie ...