Braquo (Canal +) trop violente ?



La nouvelle série de Canal +, Braquo, débarque ce soir et annonce la couleur : brute, noire, violente, réelle et sans concession. Car si la nouvelle série écrite et réalisée par Olivier Marchal suscite beaucoup d'intérêt, c'est autant pour son style que pour la violence de ses scènes dont les séries policières françaises étaient peu coutumières.

Une violence que peut s'autoriser Canal + « qui n'a pas les mêmes obligations d'audience que les autres chaînes hertziennes et peut se permettre de diffuser à 20h35 des séries déconseillées aux moins de 12 ans », comme le rappelle Le Monde dans un papier sur les nouveaux polars à la télévision paru aujourd'hui.

Meurtres, fusillades, scènes de tortures, Braquo montre ce que laissaient deviner les autres séries françaises, à l'image de The Shield qu'Olivier Marchal tient pour première référence. La série décrite comme brutale, violente et glauque ne manque pas de soulever l'éternelle question : que doit-on ou ne doit-on pas montrer à l'écran à une heure de grande écoute ?
Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article