Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Breaking Bad : le début de la fin

9 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Série Express

season_5_banner.jpg

 

Bien entendu pour lire ce qu'il suit, il faut être à jour...
Les négociations pour le renouvellement de Breaking Bad pour une saison 5 (et dernière) ont été compliquées. En effet, entre AMC, Vince Gilligan et le producteur Sony, il y a eu la houle. Après trois épisodes diffusés de la saison 4, les négociations houleuses ont commencé entre les divers parties. Le problème c'est que AMC voulait faire baisser les coûts de production de la série et du coup, voulait commander une nouvelle saison plus courte (de 6 à 8 épisodes) au lieu des 13 épisodes habituels. Bien évidemment, Vince Gilligan n'était pas très content de se voir amputé d'une partie des épisodes. Il a même considéré quitter la navire si cela était nécessaire, ne se voyant pas faire des saisons plus courtes dans lesquelles il ne pourrait pas raconter tout ce qu'il voulait. Ce n'est pas la première fois que AMC a des négociations problématiques avec les producteurs de ses séries. C'était déjà arrivé auparavant avec Sony pour Mad Men (qui avait alors été renouvelée pour deux saisons supplémentaires avant la fin de la série).

AMC est une chaîne qui cherche à faire des profits sur des séries lucratives tout en réduisant leurs coûts et donc en augmentant sa marge. C'est aussi ce qu'elle aurait fait avec The Walking Dead en l'imputant d'un budget de 250 000 dollars par épisode pour la saison  3 par rapport à la saison précédente. Du coup, quand AMC a commencé à faire la fine bouche, Sony a décidé d'aller présenter la série à d'autres chaînes après que AMC et les producteurs ne se soient pas mis d'accord sur le nombre d'épisodes. Bien que les chances de voir Breaking Bad sur une autre chaîne étaient plus que minces, au fond AMC était déjà en train de faire une grosse bêtise. Cependant, dès lorsque les négociations commencèrent à prendre trop de temps, les téléspectateurs n'avaient plus vraiment de quoi espérer une potentielle saison 6 derrière. Le directeur des programmes, Joel Stillerman avait alors déclaré :
We need to make a decision on season 5 and then we’ll decide with Vince with Sony if that’s it or if it can be ongoing after that. The kind of demo delivery gains seen in season 4 are potentially unprecedented. We’re thrilled.
Breaking-Bad-Saison5-Jesse-et-Walter10.jpgFinalement, la série sera renouvelée pour une dernière saison de 16 épisodes et pour que AMC soit contente, elle sera diffusée en deux temps sur deux ans. C'est un peu comme si AMC avait renouvelé Breaking Bad pour deux saisons supplémentaires dans la configuration qu'elle voulait à l'origine pour la suite. Un bon compromis qui va nous permettre d'avoir une fin. De plus, Vince Gilligan avait alors le temps de préparer cette fin et ce même s'il n'était pas très sûr de comment terminer son bébé :
It keeps me awake at night. It gives me nightmares. The closer we get to the final episode, I assume the worse it’ll be. But that’s why we’re ending after 16. You want to go out with fans of the show still being fans. The best we can do is be disciplined and honest in our storytelling, and not go for the bells and whistles. Let the chips fall where they may.”

La série a énormément évolué depuis ses débuts et je dirais que la saison 5 est celle de la maturité. Du moins, c'est en tout cas ce que j'ai ressenti avec les huit premiers épisodes. D'autant plus que Vince Gilligan est resté très mystérieux. Beaucoup de gens reprochent à la série d'être trop violente alors qu'au fond Vince Gilligan n'a jamais cherché à faire une série violente pour le plaisir de la faire violente. Etant donné qu'ils racontent une histoire assez noire, il fallait que cela transpire aussi dans Breaking Bad. La série va évoluer dans la saison 5, abandonnant le côté cartoonesque de la saison précédente (cette forme d'exagération dans la réalisation, dans la violence, etc. de certaines introduction d'épisodes).
breaking-bad-season-5-premiere-4.jpgAlors que Gus mourrait à la fin de la saison 4, la saison 5 se devait de préparer le terrain à la chute aux enfers de Walt et du reste des membres de la série. C'est plus ou moins ce qu'il va arriver dès les premiers épisodes et la première introduction qui ne nous en dit pas tant que ça mais qui laisse espérer une fin bien loin du happy end que certains pourraient rêver de voir. De retour le 15 juillet 2012, la série va offrir aux téléspectateurs ce qu'ils sont venus chercher. 2.93M de téléspectateurs seront même au rendez-vous (2ème meilleur score historique de la série à ce jour après le 5.07 et ses 2.98M de téléspectateurs). Le premier épisode, "Live Free or Die" est l'épisode le plus petit (en termes de temps : 43 minutes) de la série, ce qui est assez étonnant mais qui rejoint ce que Vince Gilligan a toujours voulu quand il a écrit des épisodes de Breaking Bad : ne jamais faire de remplissage. Cela se ressent, l'épisode est concis, fluide et riche. Il n'y a jamais de place pour s'ennuyer et c'est bien entendu tout bénéfique pour le téléspectateur.

Ce qui a certainement le plus surpris les téléspectateurs et qui a énormément plus aux critiques c'est l'introduction de cet épisode, le fameux "cold open" où Bryan Cranston crève littéralement l'écran. C'est à se demander par moment si l'acteur n'est pas devenu Walter White au fil des années et lui donne par la même occasion un ton encore plus sombre et plus personnel. Cette saison va également mettre en avant le talent d'un tout autre acteur : Jonathan Banks. Il incarne l'excellent Mike Ehrmantraut dans la série avec une telle vigueur et en plus de ça, on a envie de croire à ce qu'il nous raconte. En tout cas, j'espère revoir l'acteur prochainement dans une nouvelle série. Ce que j'ai adoré dans cette saison c'est la petite découverte que Hank va faire dans les toilettes de Walter : le fameux livre Leaves of Grass de Walt Whitman ( "To my other favorite W.W. It's an honour working with you. Fondly, G.B.") que Gale Boetticher possédait également. C'était un cliffangher assez fou et un twist osé qui va permettre encore une fois de remettre les choses en question dans la seconde partie de la saison 5 qui annonce déjà énormément de choses. Le dernier épisode, "Gliding Over All" fait d'ailleurs pas mal d'écho à des épisodes précédents comme avec la mouche au début de l'épisode, la peinture que Walt admire (comme dans la saison 2), etc.

A suivre...

Commenter cet article