Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CBS : Elémentaire mon cher...

26 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Série Express

elementary_51011.jpg
Comme chaque année, CBS ne lance pas grand nombre de nouveauté. C'est une prise de risque assez moindre. En tout cas, elle lancait donc trois nouveautés d'une qualité globalement assez peu surprenante. Alors que l'an dernier elle était parvenue à nous sortir l'excellente Person of Interest de son chapeau, on ne peut pas en dire autant des trois nouveautés de la première partie de la saison. Tout d'abord de Partners. Après un pilote particulièrement mauvais, la série s'est assez bien reprise (avant d'être annulée faute d'audiences). J'ai ri durant un épisode, le reste n'étant clairement pas mémorable. Le problème de Partners est d'avoir voulu trop devenir le nouveau Will & Grace. S'en était tellement transpirant. L'humour n'était pas nécessairement mauvais, mais l'ensemble manquait de plan, et de direction. Je ne savais pas tellement quoi attendre de la part de la série finalement. Surtout qu'elle n'avait aucune valeur ajoutée par rapport à ce qui existe déjà.

CBS lançait également Elementary, une toute nouvelle série adaptée de l'univers de Sherlock Holmes. Après un pilote assez douteux et surtout plutôt peu médiocre, dès le second épisode il y a un virage qui est pris. Tout d'un coup j'ai senti que la série avait quelque chose à raconter et je ne me suis pas trompé. Le pilote ne reflète aucunement ce à quoi ressemble le reste de la saison pour le moment, bien au contraire, il s'agit presque de l'opposé. Les personnages prennent petit à petit de l'assurance, les enquêtes ne sont pas mauvaises malgré leur côté très classique. Disons que l'intelligence travaillée de la série aide à passer un agréable moment. La meilleure surprise de cette série reste Lucy Liu dans le rôle de Watson. Il s'agissait du personnage le plus casse gueule de la série : transformer Watson en femme, et pourtant c'est plus que réussi. L'actrice est excellente et très convaincante pendant que les personnages qui gravitent autour d'elle sont eux aussi réjouissants. Malgré son adage très procédurale, Elementary n'en oublie pas pour autant son histoire et ses personnages.
Vegas-CBS-01-600x352.jpgEnfin, la dernière nouveauté lancée était Vegas. Un drama se déroulant dans le Vegas des années 60 et centré sur le personnage de Ralph Lamb, le shérif. Un drama orgueilleux dois-je dire malheureusement. Si certains aspects de la série (le Vegas des années 60, Savino, la mafia, ...) sont particulièrement bien travaillés et de plus en plus passionnants, d'autres sont globalement décevants (l'aspect policier de la série notamment). Dotée d'un casting solide et surtout renommé (Dennis Quaid, Carrie Anne Moss, Michael Chiklis), finalement Vegas tend à prouver qu'une accumulation de noms a tendance à rendre les scénaristes laxistes à l'idée de développer la série dans une direction plus passionnante et intelligente. Les noms ne font pas tout. Finalement, CBS nous aura offert une première partie de saison assez médiocre, sauf pour Elementary qui fait partie des meilleures nouveautés sans pour autant être la série du siècle (surtout qu'elle n'a pas renouvelé le genre).

 

Santé nouveautés : 50% de bonnes séries. En bref, un bilan en demi teinte.

Commenter cet article