Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 10 - Sherlock (Saison 2)

8 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Classement 2011-2012

sherlock-bbc-2.jpg
L'adaptation moderne des aventures de Sherlock Holmes fait couler beaucoup d'encre et dans le bon sens du terme. Steven Moffat, le créateur de cette nouvelle version, a su donner un nouveau souffle au personnage de Sherlock dans le monde moderne. Retrouver un Sherlock Holmes dans un temps désuet, ce n'était pas le but. Moffat, connu pour son intervention réussie à la tête de Doctor Who (depuis la saison 5) peut se permettre de s'amuser avec ce personnage mythique. Les anglais sont forts pour les fictions policières, on peut le voir à longueur de temps. C'est bien souvent inspiré et surtout frais. On n'a pas cette mauvaise impression de voir le même épisode des dizaines et des dizaines de fois. Sherlock ce n'est que trois épisodes de 90 minutes par an (si Moffat le veut bien…). Et c'est bien trop court. Mais cela permet également de ne pas encrouter les personnages et d'avoir un rythme de croisière particulièrement haletant. Les anglais ne font jamais de saisons de 22 épisodes. Ce modèle américain est aujourd'hui à abattre, plongeant des séries dans des comas artificiels le temps d'achever l'intrigue de la saison dans le dernier épisode de la saison.

Du coup, durant les trois épisodes de Sherlock nous évoluons dans trois univers distincts avec des méchants différents. L'an dernier, nous nous arrêtions avec le face à face tant attendu entre Sherlock et son grand ennemi de la saison précédente. Le premier épisode de la saison (mon préféré), nous propose une adaptation moderne de "Un Scandale à Bohême", l'une des oeuvres connues de Conan Doyle (le créateur de Sherlock Holmes). L'idée est donc d'introduire la base de l'histoire du livre dans cet univers moderne et surtout plus furtif. De nos jours, avec les médias et les divers systèmes de haute technologie, le monde avance bien plus rapidement. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Irene Adler, introduit dans cet épisode. Une femme importante avec une certaine stature. J'ai notamment adoré le traitement de la relation ambiguë entre Sherlock et Irene. Cela pourrait rappeler dans un genre différent (et pour prendre des références modernes) la relation entre Alice et Luther dans la série éponyme. S'en suit alors une adaptation du "Chien des Baskerville". Une adaptation très sombre de cette oeuvre et surtout l'une des plus expérimentale.
Sherlock-bbc.jpgElle ne m'aura pas spécialement passionné, mais je dois reconnaitre que Paul McGuigan, le réalisateur de l'épisode, donne un truc en plus. Un cachet nouveau à la série et à son propre univers. L'épisode n'était pas spécialement surprenant (contrairement à "A Scandal in Belgravia", très "twisté"), mais assez sympathique malgré tout. Cette seconde saison s'achève sur l'un des plus grands classique de Sherlock Holmes : la fameuse Reichenbach Fall. Il s'agit d'une adaptation du "Dernier Problème", une oeuvre importante de la collection des Sherlock Holmes. On nous introduit ici le grand méchant : le professeur Moriarty, grand nemesis de Sherlock. Tout est fait pour que dans cet épisode on puisse jouir du spectacle. Steve Thompson nous offre un scénario solide et relativement bien mené. Une fin de saison surprenante, notamment dans la chute de Sherlock. On met Sherlock face à ses actes, face à la justice. J'en oublierais presque Martin Freeman, excellent en second de Sherlock : Watson. Et puis Benedict Cumberbatch, parfait dans le rôle du héros ambigu.

Meilleur épisode : 2.01 "A Scandal in Belgravia"

Pire épisode : 2.02 "The Hounds of Baskerville"

Place dans le classement de l'an dernier : Nouvelle entrée

Commenter cet article

brady 08/08/2012 23:29


Je ne suis pas d'accord avec le fait que le modèle Americain est "a abattre". Si, nous les seriesphile, préféront les séries au cinéma, c'est plus pour le developpement des personnages et de les
retrouver chaque semaine. Je ne veux pas me mettre a Sherlock et Luther car je trouve que 3 épisodes par an sont vraiment insignifiant. Après, c'est sur que les 22 épisodes des networks peuvent
paraitre très long et créer plein de lenteurs, c'est toujours mieux que nos voisins anglais et leur 3 a 6 épisodes.


Sinon, hate de voir le top 10 qui m'a l'air d'etre d'un très très bon cru : The Good Wife, Person of Interest, Homeland, Fringe, Game of Thrones, Breaking Bad :)