Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 13 - Bron/Broen (Saison 2)

10 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2013-2014

d03c20c931c0b7063c855c0398c73a4b.jpg


Bron/Broen c’est le The Bridge original. Cette série avait une première saison séduisante avec une ambiance maligne et quelque chose de très âpre. Notamment de par les décors plus ou moins pluvieux mais également par l’ambiance maussade du film. Quoi qu’il en soit, voici une saison 2 qui, en plus de reprendre la mécanique de la série, va faire d’autres choses et notamment explorer la relation entre Saga et Martin. C’est une relation assez fusionnelle d’un point de vue purement professionnel. On va vivre dans cette saison des moments forts, notamment quand cette femme va se retrouver toute seule face à une infection et va préférer se suicider que de subir la violence de la maladie, Martin de son côté a vécu quelque chose de terrible dans la première saison avec la mort de son fils et il veut faire en sorte qu’il paye. Le meurtrier paye alors pour son crime puisque Martin va se charger de son cas et le tout va alors très bien fonctionner et nous offrir un spectacle assez touchant. Les émotions sont fortes dans cette série car tout est exacerbé. Saga de son côté va elle aussi avoir droit à ses propres drames. Si l’on peut regretter le fait que Bron/Broen abandonne plus ou moins l’aspect autiste de Saga, j’aime beaucoup ce qu’ils font d’elle malgré tout. En effet, quelque chose se passe, tout simplement.

Ensuite nous avons les relations amoureuses compliquées de Saga. Je dois avouer que je ne sais pas vraiment où est ce que Bron/Broen voulait en venir mais j’ai beaucoup aimé le résultat malgré tout. Par ailleurs, nous avons tout de même la relation entre Martin et sa femme. Une relation tout en somme assez complexe. Ils ne sont plus comme avant la mort de leur fils. Au fond ils vont se rendre plus ou moins compte que s’ils étaient encore ensemble c’était simplement pour leur fils. Les choses changent et maintenant pour la femme de Martin, cette relation n’est plus nécessaire. Si l’aspect drama des personnages de Bron/Broen fonctionne très bien et creuse donc des tas de choses, le cas de la saison est lui aussi très bien traité. Si au départ le fait que le crime soit encore une fois à la frontière entre le Danemark et la Suède, sur ce fameux pont, c’est presque un peu trop facile, too much tout simplement mais globalement quelque chose se passe malgré tout. Tout simplement car les personnages ont tous quelque chose d’intéressant à nous raconter et que le propos des éco-terroristes n’est pas bête. Bien au contraire, c’est quelque chose qui me plaît énormément. Les éco-terroristes, bien qu’à l’origine de l’intrigue de la saison, ne vont pas être le plus importants de la saison.
the-bridge-01_web.jpgBien au contraire, le résultat va être bien différent par la suite. Surtout que l’on va se rendre rapidement compte que les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y parait. Finalement, cette seconde saison de Bron/Broen est plus aboutie que la première à mon humble avis car le résultat est au rendez-vous et que tout le monde trouve un moyen de rendre le tout particulièrement intelligent et efficace. Il ne fallait pas non plus que le cas de la série devienne encore plus important que le reste. On s’est attaché à deux personnages, Saga et Martin, dans la première saison. Le but était donc de retrouver tout ce beau monde dans cette saison 2 sans que l’on ait l’impression de manquer quelque chose ou quoi que ce soit. Le destin de Martin sera donc au centre de la saison 3 de Bron/Broen et je dois avouer que j’ai hâte de le voir. Ne serait-ce que pour le fait que Bron/Broen est une série qui a besoin de ce genre de choses pour nous mettre en appétit, tout simplement. Elle nous appâte à nouveau avec ses personnages et leurs intrigues réussies. Que demander de plus (ou de mieux). Quoi qu’il en soit j’ai surtout hâte de voir la suite.

Meilleur épisode : 2.08

Pire épisode : 2.02

Place dans le classement de l’an dernier : Nouvelle entrée

Commenter cet article