Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 20 - The Americans (Saison 1)

19 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2012-2013

51VXjz-xBnL._SX500_.jpg
J'ai bien conscience de parler ici d'une série qui a déçu certaines personnes. Je peux les comprendre, mais en tout cas j'ai personnellement adoré. The Americans va petit à petit démontrer qu'elle a tellement de bonnes choses à nous raconter qu'au fond, la première saison va filer beaucoup trop rapidement. Tissant dans un premier temps l'histoire personnelle de Elizabeth et Phillip Jennings, nous allons petit à petit découvrir que ce couple n'a rien de parfait et qu'au fond ils ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde. Phillip ne va pas se gêner pour tomber amoureux d'une autre femme, et de son côté Elizabeth retrouve souvent un homme qu'elle a aimé (avant que ce dernier ne trépasse et la laisser alors seule). La relation de ces deux personnages est au centre même de l'histoire de The Americans. Nous intéresser à une histoire d'amour avant les histoires d'espionnage, c'était un pari risqué. Celui de faire une série moins rythmé qu'elle n'aurait pu l'être mais les prestations de Keri Russell et Matthew Rhys étant brillantes, on se rend compte que finalement c'était une excellente idée.

Le fait que nous sommes dans les années 80 m'a aussi beaucoup plu. Ce n'est pas encore l'âge d'or de l'espionnage du tout gadget. Alors certes il y a quelques micros, mais c'est avant tout le terrain que The Americans tente de nous montrer. Les moyens qu'ils vont employés à tour de rôle pour tenter de récupérer des informations de la part des américains. C'était tout de même très excitant. Surtout que notre couple ne semble avoir aucune limite. Ils vont alors, à partir de "Clocks" 1.02 nous offrir quelque chose d'assez prenant et surtout de fascinant. L'univers de l'espionnage cela n'a jamais été que Mission Impossible ou James Bond, c'est aussi ce genre d'histoires comme celle que The Americans tente de nous raconter. Le tout est encore plus passionnant dans le sens où cela a réellement excité. Petit à petit, le destin de la famille Jennings est mis en péril, jusqu'au dernier épisode de la saison où Phillip viendra sauver in extremis sa femme des griffes du FBI.
the-americans-season-1-episode-8-mutually-assured-destructi.jpgLe FBI, qui lui aussi joue un rôle absolument passionnant au travers de cette première saison. Grâce au talent sans faille de Noah Emmerich (qui est certainement le meilleur acteur de The Americans à mes yeux), le personnage de Stan Beeman va alors rapidement prendre de l'ampleur et devenir indispensable au bien fondé des intrigues de la série. Il est un vrai pilier dans le camp américain. Il tente de démanteler les espions russes et tout cela avec une perspicacité étonnante. Le seul truc c'est qu'il ne sait pas (encore) que ses voisins sont aussi des espions et qu'il est sur leurs traces depuis le début de la saison. Mais The Americans va nous faire douter. Douter que Stan sache ou non si les Jennings sont coupables (Stan va même douter dans le premier épisode avec l'histoire de la voiture pour laquelle il ira bien vérifier s'il s'agit ou non de celle qui recherche pour son enquête). Mais Stan subit aussi les conséquences inverses d'un point de vue personnel.

Si les Jennings vont trouver le moyen de petit à petit resserrer leurs liens et réellement tomber amoureux l'un de l'autre, du côté des Beeman c'est tout l'inverse qui se passe. En effet, Stan va petit à petit s'éloigner de sa femme, rester de plus en plus tard au travail et même avoir une relation extra conjugale avec Nina, une jeune femme charmante qui travaille à l'embrassade de Russie à Washington. J'ai adoré ce parallèle qui est fait entre les deux étant donné qu'au fond si d'un côté le boulot des uns peut les rassembler, d'un autre côté le boulot des autres peut les désassembler. J'oublie beaucoup de choses mais l'univers était travaillé, léché et ce malgré quelques défauts sur certains épisodes un peu moins passionnants que les autres. Au fond, j'ai littéralement pris mon pied durant presque toute la saison alors je ne vois même pas pourquoi je devrais discuter. Il vous faut tout de suite commencer l'une des meilleures nouveautés de la saison.

Meilleur épisode : 1.13 "The Colonel"

Pire épisode : 1.08 "Mutually Assured Destruction"

Place dans le classement de l'an dernier : Nouvelle entrée

Commenter cet article