Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 23 - Rick And Morty (Saison 1)

14 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2013-2014

Rick-and-Morty-Episode-2-Lawnmower-Dog.jpg
Alors que Community a fait à nouveau son entrée dans mon classement cette année (à la 47ème place plus précisément), une autre série de Dan Harmon investie mon classement et il s’agit de sa série animée pour Adult Swim, Rick & Morty. Je ne m’attendais pas du tout à aimer cette série animée, notamment car j’ai l’impression d’être plus ou moins devenu allergique à ce registre. Mais je constate que les scénaristes ont su me faire aimer un univers déjanté, capable de nous raconter tout un tas d’histoires rocambolesques bourrées de références culturelles, comme Dan Harmon aime et sait en faire. Bien entendu que cela sera surtout des références très marquées par les années 80, les années qui l’ont vu grandir mais peu importe si je n’ai pas vécu ces années, il nous a déjà habitué à ces références avec son autre comédie, Community. On suit donc les aventures de Rick, un scientifique un peu fou et de son petit fils, Morty qu’il embarque dans ses aventures les plus folles. Beaucoup de gens verront dans Rick & Morty une sorte de grosse référence au duo phare de Retour vers le Futur et au fond, ils n’ont pas vraiment tord car la série ressemble à cette saga cinématographique qui a également bercé l’enfance de Dan Harmon.

En seulement onze épisodes j’ai été transporté dans tellement d’univers que je ne saurais vous dire lequel m’a réellement le plus plu. C’est une série animée originale qui use pourtant de certains us du genre. Du début à la fin j’ai découvert un truc qui m’avait pas vraiment de pareil dans le monde des séries actuelles et au travers de la relation entre Rick et Morty, il se passe quelque chose de merveilleux. Parfois les intrigues ne nous mènent pas à grand chose mais le but n’est pas vraiment là, le but est à la fois d’être une comédie familiale mais aussi un gros barnum complètement barré qui n’a pas froid aux yeux. La série parvient donc à être les deux et ce de façon plutôt efficace. Petit à petit, la relation entre les deux héros va devenir de plus en plus complice et donc devenir émotionnellement forte. C’est grâce à ça que le téléspectateur s’attache aussi rapidement aux personnages et à l’univers loufoque dans lequel on nous les plonge. Dan Harmon n’oublie pas qu’il est sur Adult Swim, une chaîne sur laquelle les séries animées ont pour habitude d’être légèrement subversive. Si Rick & Morty tente de rester assez gentille par moment, notamment car volonté de rester proche du coeur de la série : la famille, elle se permet aussi quelques blagues un peu moins grand public (surtout quand cela peut parler de bukakke).
Rick-and-Morty-Raising-Gazorpazorp-Review.pngLes autres personnages de Rick & Morty ne sont pas en reste. Que cela soit la soeur de Rick ou encore les parents de ce dernier, ils servent tous à quelque chose. Notamment quand tout le monde semble vouloir séparer les deux héros, simplement car ensemble ils font de vraies bêtises qui empêchent Rick d’aller tout simplement à l’école. Les aventures sont très souvent assez bien mises en scène par l’animation. C’est un genre qui permet tellement de folies que Rick & Morty ne se prive donc de rien dans les univers qui sont dépeint. Après tout, le but n’est pas non plus de rester fidèle à la réalité (et ce même s’il y a un aspect légèrement scientifique chez Morty). Une fois les onze épisodes de cette comédie animée avalés, difficile de ne pas avoir envie d’en voir beaucoup plus. Cela ne m’était pas arrivé depuis un sacré bout de temps de tomber sous le charme d’une série animée et je crois bien qu’il s’agit de la première fois depuis la création de ce classique qu’une série animée s’y retrouve. C’est bel et bien la preuve que quelque chose s’est passé entre moi et Rick & Morty. Mais il faut aussi être ouvert à la fois au genre mais aussi à la folie de celui-ci. Après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de voir une série animée aussi déjantée. Les Simpson et cie étant des enfants de coeur à côté.

Meilleur épisode : 1.10 « Close Rick-Counters Of the Rick Kind »

Pire épisode : 1.01 « Pilot »

Place dans le classement de l’an dernier : Nouvelle entrée

Commenter cet article