Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 39 - Parenthood (Saison 5)

18 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2013-2014

lg_phs5_ad_news.jpg
Après une merveilleuse saison 4, la saison 5 de Parenthood était la plus décevante de toute l’histoire de la série. Disons que Jason Katims n’a pas su donner à cette saison suffisamment de souffle pour en faire une saison époustouflante. J’ai été largement déçu par bon nombre d’épisodes et à certains moments de la saison je me suis demandé si finalement cette saison 5 n’était pas la saison de trop (que dire de la saison 6 qui arrive). Je ne savais pas nécessairement quoi attendre de cette saison 5 non plus, après le cancer dans la saison précédente, il était très difficile de faire mieux dans celle-ci. Mais j’ai cru que cette histoire d’élections pourrait être le salut donc Parenthood avait besoin, surtout que de toute façon Kristina avait besoin de quelque chose en quoi mettre sa foi regagnée en la vie. Il fallait bien qu’elle se batte pour les autres et c’est ce qu’elle va tenter de faire. La plupart des épisodes centrés sur la quête de la place de Maire de Berkeley n’étaient pas tous très passionnants. Disons que l’on perd parfois un peu le fil sans pour autant perdre la foi de Kristina en ses convictions. L’épisode du débat par exemple était merveilleux. J’avais pour habitude de verser quelques larmes à chaque épisode de Parenthood et cette année, cela ne s’est pas produit à chaque épisode.

Je me demande même si cela s’est produit à plus de la moitié des épisodes. Ce n’est pas du désamour envers la série mais simplement du désamour envers ce qu’elle cherche à me dire et qui ne correspond plus nécessairement à l’idée que je me fais de cette série, tout simplement. C’est en tout cas comme ça que je le vois malheureusement. Mais malgré les déceptions il y avait aussi des bonnes choses, comme par exemple le fait que Max va prendre conscience des problèmes qu’engendre sa maladie dans sa vie du quotidien (c’était une scène bouleversante que cette scène dans la voiture avec ses parents, et je m’en souviens donc c’est bien qu’elle m’a marqué) ou encore la rupture entre Julia et Joel. C’était terrible mais un passage nécessaire dans la série. Parenthood nous prépare à cette rupture depuis ses débuts alors que l’adoption d’un enfant était plus ou moins la solution ultime à leurs problèmes. Mais cela n’a pas fonctionné comme cela aurait dû fonctionner. L’histoire est logique, bien introduite et ce même si parfois on a l’impression qu’ils font durer un peu trop le spectacle, je me suis retrouvé, le fan de Parenthood était comblé. Car justement, la série sortait ici une jolie histoire.
max-hank-parenthood-season-5-premiere.jpgL’autre histoire de la saison qui m’a plu (mais seulement au fil des épisodes) c’est celle de Hank et de Sarah. Je ne suis pas fan de Ray Romano et je dois avouer que j’avais peur que cette année il soit encore là à toutes les sauces. Sauf que voilà, le moins que l’on puisse dire c’est que la série a réussi à faire quelque chose de touchant avec ces deux là et même à me séduire au fil des épisodes. Comme quoi, tout n’était vraiment pas perdu finalement. Bien au contraire. Je suis un peu plus septique vis-à-vis d’autres histoires comme celle de Ryan et Amber. Leur aventure a beau être mignonne, le fait que la série ne semble pas trop savoir quoi faire avec ces deux là m’a un peu embêter. C’est un peu comme Camille et Zeek. Ils forment un couple sympathique comme tout et leur aventure était belle comme tout mais je ne sais pas pourquoi, c’était trop léger et cela n’a pas suffisamment impliqué le téléspectateur. Finalement, j’ai de l’amour envers les personnages de Parenthood ne vous y méprenez pas et j’ai eu énormément de mal à rétrograder autant la série mais j’ai finalement constaté que j’aimais d’autres saisons un peu plus que cette saison 5. Tout ce que j’espère maintenant c’est une saison 6 (qui sera la dernière) pleine de bonnes surprises.

Meilleur épisode : 5.22 « The Pontiac »

Pire épisode : 5.15 « Just Like at Home »

Place dans le classement de l’an dernier : 5ème (34 places perdues)

Commenter cet article