Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 40 - Silicon Valley (Saison 1)

16 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2013-2014

silicon-valley-poster.jpg


HBO est passée dans l’art de faire de bonnes séries depuis des années. Ce que je trouve de merveilleux dans Silicon Valley c’est le fait qu’elle ait réussi à créer un univers très solide et surtout semble t-il proche de la réalité. Bourrée de références à Steve Jobs entre autres, la série parvient à sortir quelque chose de drôle et d’assez étrange à la fois. Car Silicon Valley n’est pas une comédie comme les autres, elle cherche aussi à nous raconter l’histoire de ces hommes qui cherchent à créer une société comme leurs influences qui pourrait changer le monde dans lequel ils vivent. Leur idée est donc de créer Pied Piper. La société va avoir pas mal d’embuches, que cela soit par rapport au nom de la société (alors qu’une autre société s’appelle elle aussi comme ça et qu’ils ne le savaient pas) ou encore lors de la compétition pour le grand salon des nouvelles technologies et développeurs (une sorte d’équivalent de la WWDC, conférence des développeurs créée par Apple). Tout cela était donc plutôt sympathique mais ce qui va surtout faire le succès de Silicon Valley, ce sont ses personnages. Ils sont tous soudés mais totalement différentes. On a donc Richard, le personnage le plus sérieux de la bande, créateur de technologie. On a aussi Erlich, celui qui s’amuse avec tout le monde et est prêt plus ou moins à tout pour gagner.

C’est sans compter sur le duo Dinesh et Gilfoyle que j’ai trouvé particulièrement réussi et qui donne l’occasion à Silicon Valley de réellement nous surprendre le bon sens du terme. Mais mon préféré reste Jared incarné par un Zach Woods (The Good Wife, Playing House) particulièrement étonnant. Ce garçon complètement paumé qui va notamment se retrouver au milieu de la saison sur un paquebot sans trop savoir le pourquoi du comment c’était sensationnel. Disons que ce qui m’a fait énormément plaisir au fil des épisodes c’est le fait que justement, l’association de tous ces personnages dans un monde aussi complexe. Car finalement l’informatique et tout ce qui s’en suit, personnellement je n’y connais pas grand chose mais le ton est à la franche rigolade et le but n’est jamais de nous pencher un peu trop sérieusement sur le sujet. Du coup, on peut s’amuser de tout, que cela soit des rencontres de chacun (notamment avec le peu de femmes qu’il y a dans la série, Amanda soit être la seule femme présente dans tous les épisodes de la série si mes souvenirs sont bons). Et justement, en parlant des femmes dans Silicon Valley. La série est ouvertement machiste ou geek-masculin-iste. Je ne sais pas trop comment le définir. Mais elle a assumé le peu de femmes qu’il y avait dans la série.
Silicon-Valley.jpgC’est un choix qui a été en parti critiqué, notamment par les féministes mais étant donné que c’est assumé, pour en vouloir à Silicon Valley. Au fil des épisodes on apprend donc à connaître ce groupe de personnages qui tente juste de s’en sortir. Ils ont beau être une vraie bande de bras cassés, je trouve ce que la série a fait assez merveilleux. En effet, les scénaristes ont su faire quelque chose d’assez singulier qui nous permet de plonger dans un univers dont on parle finalement peu en télévision (celui de ce bassin qu’est la Silicon Valley). Pourtant c’est un lieu emblématique des Etats-Unis où il y a tout un tas de choses qui ont été créées au fil des années. Les références ne manquent pas (notamment quand il s’agit de plus ou moins rendre des hommages déguisés à Steve Jobs au travers du personnage d’Erlich, grand fanatique). Il y a aussi le comique de situation de la série qui force plus ou moins le respect. C’est tellement amusant de voir Dinesh tombe dans le panneau par exemple. Il faut bien avouer que son duo avec Gilfoyle est assez sensationnel, surtout dans la bêtise mais tout cela est fait pour le meilleur pour le téléspectateur. Finalement, j’ai hâte de voir la seconde saison qui arrivera l’année prochaine sur HBO.

Meilleur épisode : 1.05 « Signaling Risk »

Pire épisode : 1.02 « The Cap Table »

Place dans le classement de l’an dernier : Nouvelle entrée

Commenter cet article