Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 5 - Parenthood (Saison 4)

16 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2012-2013

parenthood-NBC-season-4-2012.jpg


Quand Parenthood a débuté il y a quatre années de ça, personne ne s'attendait à voir la série durer autant de temps. Et pourtant elle est encore là et sera là l'année prochaine. Une belle longévité pour une série qui aura été en danger durant plusieurs années mais la fidélité de son public lui a toujours permis de revenir. La saison 4 était excellente, brillante même par certains aspects. Tout au long de la saison, la vie des Braverman va être bouleversée par tout un tas de changements. Le plus difficile des changements aura été le cancer de Kristina. Monica Potter était brillante, bouleversante et criante de vérité. L'actrice nous fait réellement vivre son personnage durant toute cette saison 4 et même plus encore. Le fait que l'actrice soit aussi généreuse et que l'on ressente qu'elle s'implique dans son personnage rend le tout encore plus passionnant. Mais c'est aussi une question d'écriture. Les épisodes, toujours soignés, ont aussi la force d'être écrit par des scénaristes qui savent comment faire passer telle ou telle émotion sans pour autant que l'on est l'impression que cela soit forcé.

Je dois avouer que Parenthood a gagné petit à petit tout son intérêt. En effet, la première saison, bien que bonne, est la plus faible de la saison. Ce n'est qu'à partir de la saison 2 que l'on a réellement pu voir le potentiel de cette série. Malgré de très bonnes intrigues, certaines vont aussi trainer un peu trop en longueur et je parle bien évidemment de Sarah qui se questionne sur sa vie amoureuse tout au long de la saison. Cela va donner quelques moments de faiblesse où la série ne va pas réellement savoir sur quel pied danser mais globalement le tout reste assez satisfaisant dans son ensemble. Au-delà de cette petite faiblesse, la saison est aussi celle de la maturité. On sent que la série recherche avant tout des challenges pour ses personnages afin de ne pas les laisser dans un schéma trop simpliste et classique de la vie de famille. Cela donne alors des petites intrigues ici et là plutôt réfléchies et bien pensées. Je pense par exemple à Drew ou encore à Max (ce dernier, bien que détesté de certains téléspectateurs, est pour moi un personnage attachant).
parenthood_season_4_family_portrait.jpgParenthood c'est une série teintée également d'espoir. Elle ne cherche pas à se terminer dans le malheur mais avant tout sur le fait que l'on peut toujours croire en un avenir meilleur. Car même s'il arrive tout un tas de mauvaises choses aux Braverman, au fond ils sont toujours là et encore plus fort que jamais. Crosby et Jasmine font notamment partie de cette lueur d'espoir que j'entrevois dans la série. Je trouve même ce petit couple réellement intéressant car c'est celui qui aura eu le plus de challenge auxquels faire face. Entre Renee, Jabar, leur séparation, leur mariage, etc. Tout cela va nous offrir de beaux moments, aussi bien émouvants que plus cocasses. Car finalement, bien que Parenthood soit très mélancolique, ce n'est pas non plus une série qui cherche à nous morfondre. Elle préfère par moment délivrer quelques piques amusantes pour divertir les téléspectateurs. C'est pourquoi certains épisodes sont plus légers et moins axés sur les problèmes de chacun. Il faut bien les voir heureux à un moment ou à un autre.

Du coup, Parenthood a cette faculté assez étrange de pouvoir nous faire oublier la morosité de certaines histoires simplement avec quelques dialogues plus légers, plus drôles tout simplement (la puberté de Max par exemple était un double tranchant, une partie amusante et une partie plus familiale et touchante). Je me demande d'ailleurs ce que la prochaine saison va encore pouvoir nous sortir pour nous surprendre étant donné que Parenthood a déjà traité pas mal de sujets et même si une famille est généralement source constante de nouvelles histoires et de nouveaux drames, je pense que j'ai peur aussi de ce qu'il peut arriver à certains personnages. On n'est pas à l'abris de quoi que ce soit et c'est du coup ce qui rend le tout bien plus intéressant. Entre retrouvailles, amour, peur, désespoir, espoir, humour et mélancolie, Parenthood passe par tous les stades avec un casting à la hauteur des attentes des téléspectateurs. Certains personnages n'ont pas nécessairement la place qu'ils méritent alors que d'autres sont trop présents mais ce n'est pas un grand défaut puisque tout le monde est attachant.

Meilleur épisode : 4.11 "What to My Wondering Eyes"

Pire épisode : 4.13 "Small Victories"

Place dans le classement de l'an dernier : 15ème (10 places gagnées)

Commenter cet article