Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Classement : Meilleures séries de la décennie ! Partie 8

19 Janvier 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Classement : meilleures séries de la décennie

Fin d'année mais aussi fin de décennie, celle des années 2000. Alors que 2005 marque dans notre classement l'année qui a vu naître bon notre d'excellentes séries qui existe encore ou pas, les autres années ne sont pas en reste avec quelques petites perles bien trouvées qui existent encore pour certaines et trouve un chemin de croisière plus que satisfaisant. Poursuivons notre classement des places 30 à 21 pour la Partie 8. Si vous avez manquer une partie : Partie 1 : Cliquez ici, Partie 2 : Cliquez ici, Partie 3 : Cliquez ici, Partie 4 : Cliquez ici, Partie 5 : Cliquez ici, Partie 6 : Cliquez ici, Partie 7 : Cliquez ici.

Band-of-Brothers-1.jpg
30 - Band of Brothers / Frères d'Armes (2002)
Créée par moulte maestro comme Spielberg et avec un casting de rêve : Damian Lewis, Donnie Wahlberg, Ron Livingston, Nicholas Aaron, ... Cette série m'a marqué par la guerre, des cicatrices que je ne pourrai jamais oublier tant par la réalisation que par la psychologie des personnages. J'ai effectivement l'impression d'avoir vécu la guerre au côté de la easy compagnie, j'ai vu leur évolution, leur chute de moral, leur dévouement et leur horreurs. Du grand art, un chef d'oeuvre, dix épisodes que tout le monde devrait avoir chez soi. Certaines scènes sont superbement filmées comme le décollage des avions pour la Normandie ; d'autres sont émouvantes comme la découverte du camp de concentration. Et dans les moments de batailles, filmés caméra à l'épaule, on est littéralement happé...
Pitch : Vivez la Seconde Guerre Mondiale aux côtés de la Easy Company, un groupe de soldats américains. Suivez-les en tant que groupe, ou individuellement, depuis leur formation en 1942, jusqu'à la libération de l'Allemagne Nazie en 1945, en passant par leur parachutage en Normandie le 6 juin 1944.

friends2.jpg
29 - Friends (1994-2004)
Attention fans (dont je fais partie depuis bien longtemps), n'y voyez aucun affront, la série est jugée sur ses dernières saisons. Un classique. Cette série est à l'origine d'un grand nombre de facteurs à succès pour une série. Souvent imitée, inspirant beaucoup de rálisateurs et scénaristes, mais jamais égalée. Les dialogues, les décors, et le génie des 6 acteurs qui nous livrent une performance à chaque épisode sont certains des aspects qui font de cette série un chef-d'oeuvre. On se souvient de ce sondage aux Etats-Unis en 2001 qui concluait que les américains trouvait avec Friends du bonheur malgré l'atrocité des évènements. Chaque épisode garantit 20 minutes de bonne humeur.
Pitch : Les péripéties de 6 jeunes newyorkais liés par une profonde amitié. Entre amour, travail, famille, ils partagent leurs bonheurs et leurs soucis au Central Perk, leur café favori...

damages-tv-show.jpg
28 - Damages (2007+)
Le scénario est diabolique, le montage parfait et Glenn Close livre une grande prestation. Un scénario captivant jusqu'à la dernière seconde et des acteurs exceptionels. C'est un délice de se faire manipuler par Glen Close dans le meilleur rôle de sa carrière. La petite avocate elle est bien aussi... et pas que pour le jeu ! Pleine de rebondissements, tout le monde se fait justice, tout le monde trompe tout le monde ! Remarquablement construite, la série nous réserve des coups de théâtre à foison, et sa narration est limpide, même si elle regorge de fausses pistes, de flash forward et de détails qui prennent tout leur sens au fil du temps.
Pitch : Vous ne voudriez pas vous mettre à dos Patty Hewes... Cette femme élégante dirige l'un des cabinets judiciaires les plus puissants de New York, gérant les affaires les plus sensibles avec une poigne de fer et ne reculant devant rien pour atteindre ses objectifs. Entourée des meilleurs, elle recrute une jeune et ambitieuse procureur, Ellen Parsons, pour compléter son équipe. Patty va devenir son mentor, son exemple... et son pire cauchemar : Ellen va en effet s'apercevoir bien vite que le prix de la réussite est plus élevé qu'elle ne l'imaginait. Patty Hewes a une nouvelle cible en vue : le puissant Arthur Frobisher, un des plus grands dirigeants du pays, l'un des plus corrompus aussi. Son but est clair : le mettre à genoux, hors d'état de nuire, en d'autres termes le détruire.

Wood_Harris_in_The_Wire_TV_Wallpaper_1_1024.jpg
27 - The Wire / Sur Ecoute (2002-2008)
Une série vraiment exceptionnelle, qui garde son intérêt du début jusqu'à la fin. Elle est surtout extrêmement réaliste, sur le fonctionnement politique de la ville, avec l'argent de la drogue qui va dans la mains des politiciens, les grands dealers qui blanchissent leur argent et deviennent des businessmen, les politiciens qui font pression sur les policiers qui ont découvert trop de choses etc... c'est vraiment génial, il faut passer le stade des premiers épisodes qui marquent cette étrange impression de réalisme. Et je n'ai qu'une chose à dire : encore une série de la petite chaîne câblée américaine HBO dans notre classement, une de plus et pas de trop. Une série haletante avec master peace !
Pitch : Quand la police s'efforce de démanteler un réseau tentaculaire de trafic de drogue et du crime à Baltimore.

the-oc-saison-3.jpg
26 - The O.C. / Newport Beach (2003-2007)
Seconde série de Josh Schwartz dans le classement après Chuck, cette série aura inspirée toute une génération et reste culte. L'intérêt de cette série réside dans plusieurs éléments. Tout d'abord, le cadre. Il est idyllique avec ce soleil californien, la plage, les belles maisons, les belles filles... Tout de suite, ça met dans de bonnes dispositions pour apprécier le reste. Ensuite, les personnages sont tous très attachant puisqu'ils sont tous livrés avec leurs lots de qualités et défauts. Même le pire salopard apparaît parfois sous un jour attendrissant. Les protagonistes sont dépeins en nuances de gris, ce qui les rend intéressant à suivre. Il y a aussi de très belles relations entre ces personnages. Très belles histoires d'amour, d'amitiés. Très drôles aussi, entre Seth et Ryan par exemple avec une mention spéciale pour Caleb et Sandy. De plus, l'histoire est riche en rebondissement, très intense, parfois tragique. Servie par de très bons dialogues, elle vous surprendra et ira certainement vous décrocher une petite larme. Tout cela rythmé par une bande originale magnifique.
Pitch : Lorsque Ryan arrive à Newport Beach, il est loin de se douter de ce qu'il attend. Située dans le plus riche comté de la Californie, l'Orange County, cette ville abrite les familles les plus aisées mais également les complots les plus meurtriers... Ryan devra se faire une place au milieu de tout ce beau monde et pourra compter sur son nouvel ami Seth, qui a lui aussi fort à faire avec la jolie Summer ...

Doctor Who (BBC TV Series), 2005, David Tennant, Freema Agy
25 - Doctor Who (2005+)
Encore une série brittanique mais c'est la dernière de notre classement et bien sûr, la meilleure, enfin d'après nous. Attendez, rien que pour le principe de la série ça vaut le coup ! Un extraterrestre qui voyage dans le temps et dans l'espace à l'aide d'une cabine téléphonique, si ça ne vous met pas l'eau à la bouche, c'est qu'on ne peut rien faire pour vous ! Mais Dr Who, ce n'est pas uniquement ça: cette série est irréprochable. Rien que ça! Ah si, c'est vrai, un côté kitch, mais un côté kitch charmant et un clin d'oeil aux anciens épisodes de la série qui a commencée en...1963 et qui a repris en 2005 (faisant de Dr Who la plus longue série télé de tous les temps). A part ça? Action? Y'en a! Humour? Y'en a tout plein! Emotion? Y'en a! D'excellents scénarios, d'excellents acteurs, de jolies z'images, brillant autant que divertissant que trépidant, Dr Who est bien, bien plus qu'une série... (En revanche, grave effet secondaire: un culte pour les cabines téléphoniques. Vous êtes prévenus...).
Pitch : Extraterrestre de 900 ans, le Docteur est un aventurier qui voyage à travers le temps et l'espace à l'aide de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), qui, pour mieux s'adapter à l'environnement, a l'apparence d'une cabine téléphonique. Le Docteur voyage en compagnie d'une jeune fille. Ensemble, ils font de nombreuses rencontres sur les diverses planètes qu'ils explorent...

x-files_movie_murder_fox_cinema.jpg
24 - The X-Files / X-Files (1993-2003)
Jugée sur ses dernières saisons et surtout l'excellente saison 8. Une série qui aborde de nombreux thèmes: les extraterrestres bien sur, mais aussi les fantômes, les insectes, les vampires, les vaisseaux fantômes, la télékinésie, les voyages dans le temps, le cannibalisme...De ces nombreux thèmes et du génie des scénaristes naissent différentes émotions: la peur, le suspense, le rire, la tristesse...Dès le début, la rencontre des deux agents, aux styles bien opposés, nous plonge dans l'hésitation entre la science et le paranormal, entre la réalité et la fiction. Les épisodes ne donnent pas toujours les réponses attendues renforcant ainsi l'addiction pour la série ainsi que son mystère. Alors que retenir de X files? Peut être simplement que la vérité est ailleurs...
Pitch : Attendez, rien que pour le principe de la série ça vaut le coup ! Un extraterrestre qui voyage dans le temps et dans l'espace à l'aide d'une cabine téléphonique, si ça ne vous met pas l'eau à la bouche, c'est qu'on ne peut rien faire pour vous ! Mais Dr Who, ce n'est pas uniquement ça: cette série est irréprochable. Rien que ça! Ah si, c'est vrai, un côté kitch, mais un côté kitch charmant et un clin d'oeil aux anciens épisodes de la série qui a commencée en...1963 et qui a repris en 2005 (faisant de Dr Who la plus longue série télé de tous les temps). A part ça? Action? Y'en a! Humour? Y'en a tout plein! Emotion? Y'en a! D'excellents scénarios, d'excellents acteurs, de jolies z'images, brillant autant que divertissant que trépidant, Dr Who est bien, bien plus qu'une série... (En revanche, grave effet secondaire: un culte pour les cabines téléphoniques. Vous êtes prévenus...).

the_shield_2.jpg
23 - The Shield (2002-2009)
Cette série est un chef d'oeuvre du genre. A tout point de vue. Premier argument : un scénario sans cesse renouvelé, jamais prévisible, très prenant, qui nous maintient en haleine durant la soixantaine d'heures que dure la série. Il ne s'agit pas seulement d'une suite de rebondissement, mais d'une histoire qui évolue dans le registre, jusqu'à prendre sur la fin l'intensité d'une tragédie grecque. Deuxième argument : la densité des personnages, dont le profil est très travaillé. Si l'on rajoute à ça des acteurs remarquables au jeu impréssionnant, on obtient un tableau très crédible. La BO est égalemant de qualité. A voir.
Pitch : Pour rétablir l'ordre dans les secteurs les plus dangereux de Los Angeles, une brigade de police en arrive à mettre en oeuvre des méthodes plutôt expéditives et inhabituelles.

malcolm_02.jpg
22 - Malcolm in the Middle / Malcolm (2000-2007)
Alors là, certainement l'une des meilleures sitcoms jamais créée, même avec celles des années 90 !!! C'est dire. Drôle et épique à la fois, cette famille à la base devait être un brûlot sur l'Amérique de tous les jours en agrémentant le tout de gros cliché et c'est finalement devenu l'une des meilleures séries de tous les temps, le tout pimenté par un casting plus que parfait. Jamais on avait vu ça auparavant et on ne s'en relèvera jamais d'une annulation pour une série grandiose (mais bon, Malcolm grandissait et à la fin on ne peut pas le rajeunir...). On ne peut compter que sur un talent hors paire injecté par Jane Kaczmarek dans le rôle de Loïs la mère hystérique, Bryan Cranston alias Hal le père cinglé, Frankie Muniz alias Malcolm le héros qui trouve toujours une solution, enfin, pas toujours.
Pitch : Petit génie malgré lui, Malcolm vit dans une famille hors du commun. Le jeune surdoué n'hésite pas à se servir de son intelligence pour faire les 400 coups avec ses frères : Francis, l'aîné, envoyé dans une école militaire après une bêtise de trop, Reese, une brute pas très maligne, et Dewey, le petit dernier, souffre douleur général. Les parents tentent tant bien que mal de canaliser l'énergie de ces petits démons. Si Loïs est despotique et veut tout contrôler, Hal, en revanche, est irresponsable et ne pense qu'à s'amuser.

19157609.jpg
21 - Sons of Anarchy (2008+)
Alors que l'on ne connaît pas ce genre de phénomènes (gangs) en France, on s'intéresse tout de même à cet univers et on a toujours envie de connaître la suite le plus rapidemment possible. Des histoires de coeur, de rivalité avec des bandes rivales, tout cela dans l'univers très fidèle des clubs de motards aux Etats-Unis ! Des ingrédients explosifs ! Une série qui change enfin de tout ce que l'on connait de près ou de loin, une série qui nous fait découvrir un autre univers avec des acteurs tous aussi bon les uns que les autres, une Amérique vu sous un autre angle.
Pitch : Afin de protéger leur ville des dealers et des entrepreneurs locaux, les membres d'un club de motos sont prêts à tout. Dans ce contexte critique, Jax Teller est partagé entre l'amour qu'il porte à sa confrérie et l'appréhension grandissante qu'il nourrit en voyant l'anarchie et le banditisme qui règne dans son club...

Commenter cet article

Stacy 26/01/2010 11:38


Friends & The O.C. (L)