Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Hour. Saison 1. Episodes 3 et 4.

14 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-08-14-20h05m46s2.png

 

The Hour // Saison 1. Episodes 3 et 4. Episode Three / Episode Four.


Ce matin je vous parlais de Mad Men, une série exceptionnelle sur le monde de la publicité et de son âge d'or dans les années 60 alors que l'on comprend enfin le marketing. The Hour c'est pas la même période exactement (nous sommes en 1958, contrairement à 1960 pour la saison 1 de Mad Men) mais l'ambiance est aussi bien reproduit dans la série de la BBC. Soignée, léchée, derrière une réalisation contemplative et des costumes de juste valeur il y a des intrigues. Et après deux épisodes assez lâche sur la volonté de nous en mettre plein les mirettes, ces deux nouveaux épisodes étaient bien plus riches. Notamment grâce à Freddie et son enquête sur toute cette conspiration. Cela prend une jolie forme. Notamment dans Episode 3 où il va se retrouvé face à Thomas Kish dans une scène assez bien tenue du début à la fin. Le jeu du chat et de la souris entre ces deux personnages est fascinant, bon, il meurt à la fin de l'épisode 3, se suicidant, mais quand même.
vlcsnap-2011-08-14-20h06m09s237.pngEt c'est ce sur quoi il va continuer d'enquêter par la suite. Je trouve qu'il y a une jolie dynamique. On y va lentement mais sûrement et on passe un moment qui certes parfois manque d'entrain (contrairement à Mad Men) mais qui n'en ai pas moins passionnant. Le second intérêt de ces deux épisodes c'est l'évolution de la relation entre Bel et Hector. Alors Hector c'est du sous Don Draper (oui, je sais j'arrête pas les comparaisons avec Mad Men mais bon, la série a été présentée comme ça). Mais j'aime bien la relation de ces deux personnages. C'est mignon. Bon, Hector trompe sa femme mais voilà. Dans le premier épisode c'était très aguicheur et on voit que l'on va dans un sens. Notamment durant la partie dans cette résidence. C'était bien foutu, et surtout cela m'a un peu rappelé l'ambiance de Downton Abbey mais du point de vue des gens de la haute et des histoires qu'ils sont à raconter.

Par ailleurs, dans le second épisode, Hector doit faire face aux parents de sa femme, c'était une bonne partie de plaisir. Je soupçonne d'ailleurs sa femme de savoir la vérité sur son aventure extra-conjugale mais de fermer les yeux exprès. Le plus intéressante dans Episode 4 c'est que Freddie découvre la relation entre Bel et Hector. D'ailleurs ce dernier est assez gonflé de venir le voir pour le prévenir et surtout ne rien révélé. Mais Freddie est amoureux de Bel et ça se voit, ça se ressent. On a donc un triangle amoureux au travail. Je ne sais pas où cela va nous penser dans la suite de la saison mais j'ai hâte de voir si cela pourrait avoir un lien (ou pas) avec l'histoire qu'il y a un espion russe infiltré à la BBC et plus précisément à la division de Bel. Alors qui est-ce ? Telle est la question.
vlcsnap-2011-08-14-20h05m58s128.pngAinsi, ces deux épisodes prouvent que The Hour en a dans le ventre. Ca fait plaisir à voir, surtout après avoir vu deux épisodes à attendre que la série puisse enfin trouver un chemin de croisière. Il reste quelques moments assez moyens, et parfois ennuyeux (notamment quand on y va trop fort sur la contemplation). L'utilisation de Freddie Lyon est faite de façon plus judicieuse et le traitement journalistique de la guerre du Canal de Suez reste toujours suggérée (ce que je regrette). J'aurais envie de voir un peu plus de choses autour de cette histoire, et surtout de la construction des sujets et du programme, tout est trop étalé et on a que quelques moments du genre dans chaque épisode. Bref, je reste quand même heureux.

Note : 7/10 et 6.5/10. En bref, deux bons épisode qui donnent un nouveau souffle à la série.

Commenter cet article