Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : A Coup Sûr, a bout de souffle

28 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21053745_20131029164340332.jpg

 

A Coup Sûr // De Delphine de Vigan. Avec Laurence Arné, Eric Elmosnino et Didier Bezace.


Premier film pour Delphine de Vigan après avoir signé le scénario du très sympathique Tu Seras mon Fils en 2010. Je n’attendais pas grand chose de cette petite comédie française mettant en scène l’actrice la plus sexuée de France, j’ai nommé Laurence Arné. Cette dernière, que l’on a pu découvrir dans l’excellente comédie de Canal +, Workingirls, prouve encore une fois ici qu’elle est à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’elle. Dans le rôle d’une nympho d’un côté, elle devient un mauvais coup qui veut devenir le meilleur coup de Paris ici. Rien de bien original, surtout que dans le genre comédies romantiques on ne fait pas plus banal que ça. C’est dommage d’ailleurs car j’aurais bien aimé un peu plus d’ambition de la part du film. Notamment dans sa manière d’associer quelque chose de sexuel à de l’humour potache et bon enfant. Peut-être que le film est trop sage aussi et ne creuse donc pas grand chose. Surtout que mine de rien, on se moque complètement de l’histoire d’amour qui naît entre Emma et Tristan. C’est même l’un des aspects les moins intéressants de A Coup Sûr.

Elevée dans le culte de la performance et dans l’idée que toute compétence doit être optimisée, Emma est une jeune femme méthodique, volontaire et, en apparence, relativement sûre d’elle. Mais deux échecs consécutifs (réels ou supposés) lui laissent croire qu’elle a un vrai problème : elle est nulle au lit. Parce qu’elle est plus fragile qu’il n’y paraît, Emma décide donc de devenir… le meilleur coup de Paris !
Emma se lance alors dans la mise en œuvre d’un redoutable plan d’action (théorie, TP, validation des acquis…), lequel ne tarde pas à provoquer autour d’elle toute une série de malentendus et de catastrophes. D’une part, sa méthode ne s’avère pas très adaptée à son champ d’investigation et, d’autre part, Emma a sans aucun doute omis un détail : l’amour, lui, n’obéit à aucun plan.

Il faut donc aller chercher du côté des rôles secondaires que cela soit le patron qui refile des adresses qu’il connait très bien lui même pour un dossier spécial sexe dans son magazine économique ou encore Valérie Bonneton en ménagère frustrée qui va finir par avoir son petit coup comme elle ne voulait jusqu’à découvrir qu’elle est nécrophile (oui, nécrophile). S’il y a de bonnes idées, je dois avouer que cela manque donc légèrement de pep’s. Le film aurait très bien pu être beaucoup plus rythmé, bien mieux pensé mais finalement on se rend bien vite compte que ce n’est pas trop ça. La vie d’Emma n’est pas suffisamment intéressante dirons-nous. C’est le gros problème de A Coup Sûr d’ailleurs. Le le film ne semble pas parvenir à rendre son histoire suffisamment puissante pour en faire quelque chose de réellement vivant. Laurence Arné a beau y mettre du sien, ce n’est pas suffisant. Elle n’est pas le moteur comique du film alors qu’elle aurait certainement dû être bien mieux traité par l’histoire.

Delphine de Vigan tente de mettre tout cela en scène de façon filiforme, sans grande ambition. On a donc tous les gimmicks du téléfilm français qui sont là. Des codes vus et revus de la comédie qui, à quelques moments parvient à être assez efficace en son genre. En effet, quelques dialogues sont assez bien trouvés et le côté sexuel, pas toujours très osé (ce qui est dommage), est légèrement bien creusé par moment. Ce qui nous donne l’occasion de découvrir tout cela sous un angle légèrement différent de ce à quoi les comédies françaises peuvent nous habituer. Je m’attendais aussi à retrouver la Laurence Arné de Workingirls, cette femme complètement barrée accro au sexe. J’aurais bien aimé que son personnage soit donc plus fou, plus égal à cette actrice qui a largement plus de potentiel que de jouer le rôle de la femme académique qui a la soif d’apprendre mais pas de prendre son pied. Sans parler du fait qu’il n’y a aucune surprise. Le scénario avance de manière très codifié, très mécanique. Je ne dis pas qu’il fallait en faire des caisses sur les twists mais au moins un bon aurait été le bienvenu.

Note : 3.5/10. En bref, une comédie potache qui accumule tous les codes de ce que la comédie française fait de plus banal et sans grand intérêt. Dommage.

Commenter cet article