Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : A Dangerous Method, psychanalyse décevante...

29 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19840048.jpg

 

A Dangerous Method // De David Cronenberg. Avec Viggo Mortensen, Vincent Cassel et Keira Knightley.


Cela fait pas mal de temps que j'admire beaucoup le cinéma de David Cronenberg mais je pense que le réalisateur est bien plus pertinent dans le domaine fantastique et de la violence que dans le domaine du film biographique. Même si A Dangerous Method n'est pas un catastrophe, le soucis du film est de ne pas laisser d'empreinte sur le long terme. Le film est vu et une fois englouti… ne semble pas faire plus d'effet que ça. Et à mon sens c'est un soucis pour un film de ce calibre là, qui raconte tout de même une partie de la vie de Sigmund Freud le grand psychiatre philosophe dont les écrits sont aujourd'hui repris. Au fond, Cronenberg revient à ce qu'il sait faire de mieux, c'est à dire parler de monstruosité, sauf qu'ici cela ne passe par par une mutation physique mais mentale. L'idée est donc de balayer plusieurs choses en le peu de temps que le film dure (une petite 1h40). Il a donc du mal à jongler entre les diverses relations, et notamment le fait que cela gravite autour de Sabina, incarnée par une Keira Knightley qui d'un côté est bonne mais qui de l'autre passe totalement à côté de son interprétation. J'aime bien la jeune actrice, mais je pense que ce n'était pas un choix judicieux pour ce film en particulier.

Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d'hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud...

L'histoire que Cronenberg nous raconte est assez fade. Je n'ai pas réussi à connecter totalement mon cerveau avec ce que le film tente de nous exposer. C'est parfois digne d'un très bon film notamment sur l'introduction où l'hystérie est présentée de façon pertinente et les méthodes de l'époque de même. Cela permet aussi de parler des pratiques de Freud et de comment lui, a guéri cette maladie qui ronge encore le monde de la psychiatrie. C'est donc avant tout un film exposé, qui nous rationalise une théorie qui, lue comme ça pourrait paraitre un peu fumeuse. J'aime bien Freud, et je m'étais intéressé à plusieurs de ses écrits alors que j'étudiais la philosophie en Terminale. J'avais tenté de comprendre l'homme derrière les théories que l'on lisait en cours. C'est un homme qui est tiraillé ici entre sa relation avec Sabrina la patiente et son collègue de longue date Carl Jung. Par moment le film parait partir dans un délire où il tente d'expliquer ce qu'est réellement la psychanalyse. Cela aurait pu être bien mieux fait, et là je parle bien évidemment du scénario.

Les dialogues sont plutôt corrects mais la façon dont l'histoire se met en place est assez maladroite. Côté réalisation, il n'y a rien à redire. Cronenberg, de sa caméra de maître donne le "la". Il y parvient avec beaucoup de parcimonie, entre cette ambiance froide et glauque du cabinet, à la chaleur et la violence de ces coups de ceintures qui viennent cingler et caresser les fesses de notre charmante Sabina. Au final, ce film arrive à être assez correct même si la tentative aurait pu être encore meilleure. A Dangerous Method est donc un bon film si l'on regarde plus la réalisation et les interprètes que j'aime trouvé très juste dans leurs rôles sauf un peu Keira Knightley qui a bien du mal par moment à vraiment nous intéresser à ce qu'elle raconte. Disons que l'on ne peut pas trop connecter avec son personnage. Mais bon, le film reste quand même intéressant si l'on aime bien la psychanalyse...

Note : 6/10. En bref, une tentative correcte de nous parler de Freud. Reste tout de même la réalisation du maître et le cast. Côté scénario cela reste un tantinet fade.

Commenter cet article