Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : A Haunted House, has Wayans been...

11 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20364585.jpg

 

A Haunted House // De Michael Tiddes. Avec Marlon Wayans et Essence Atkins.


Bien que les Wayans aient des têtes qui peuvent faire peur (de part leur ressemblances entre eux), ils ont quand même offert à la pop culture américaine la franchise des Scary Movie et rien que pour cela, je ne peux que les remercier. Enfin, cela s'arrête presque là. Car depuis ce temps, il n'y a pas eu grand chose de très farfelu. Surtout la catastrophe Dance Movie qui était une parodie ratée des films de danse. Je tente encore de l'oublier. Mais ce n'est pas grave, j'avais bien rigolé presque malgré moi devant Little Man ou encore FBI Fausses Blondes Infiltrées. Je sais que c'est le bas du tableau en termes de cinéma ou même de comédie, mais il y avait quelques bons passages. Tout comme dans A Haunted House finalement. J'ai pu rire avec des blagues de pets (comme quoi… on peut vraiment rire de tout et n'importe quoi dans la merde). A Haunted House n'est cependant pas un bon film. Je dirais même qu'il est navrant. Marlon Wayans s'est associé à Rick Alvarez qui avait déjà co-écrit Thugaboo : A Miracle on D-Roc's Street (autant dire tout de suite, le mec qui aime les histoires bien moisies avec des noms tout aussi foutraques).

Malcom et Keisha viennent d’emménager dans la maison de leurs rêves. Mais leur bonheur est de courte durée car ils s’aperçoivent qu’un démon habite leur nouvelle demeure. Quand le démon possède sa femme, Malcom, déterminé à sauver sa vie sexuelle, fait appel à un prêtre, à un médium et à une équipe de ghost-busters pour l’aider.

Tout d'abord d'un point de vue de l'histoire. En reprenant le principe de Paranormal Activity, A Haunted House tourne rapidement en rond. Entre les voisins accros au sexe, la femme qui lâche des caisses qui donnerait une haleine de cheval à Brize, sans parler du prêtre incarné par Cedric The Entertainer que j'ai trouvé particulièrement chiant et pas drôle pour un sou. C'est dommage car je pense sincèrement que le sujet aurait pu être exploité de façon intelligente. Et à ce moment là on aurait pu avoir un film agréable et pas aussi peu passionnant. J'ai ri quelques fois, je ne peux que l'avouer mais je me demande parfois si ce n'était pas la fatigue (car je ne peux pas croire que j'ai ri à quelque chose d'aussi mal écrit). Bien que A Haunted House soit bien plus drôle qu'un autre film parodique du genre que j'ai pu voir il n'y a pas si longtemps que ça (avec un nom à rallonge), c'était quand même drôlement mauvais.

On peut aussi être navré par le fait que personne ne semble être vraiment à fond dans son personnage. Sauf peut être le voisin qui ne pense vraiment qu'à ça. Ici on parodie donc le vide (puisque l'on ne peut pas dire que Paranormal Activity soit le genre de films très écrits, fonctionnant surtout sur les apparitions et effets du genre). A Haunted House a donc quelques bonnes blagues réussies mais ce n'est pas du tout ce que j'ai retenu à la fin du film. Le sentiment de dégout était donc bien plus prononcé.
"What is your password ?"
Quelques références à la pop culture américaine m'ont aussi laissé quelques traces mais ce n'est pas suffisant pour encore une fois faire de A Haunted House une bonne comédie parodique. Et puis le cadre, très réducteur, ne laisse pas énormément de choix. On a l'impression durant 1h30 de voir un épisode de Mon Oncle Charlie qui se serait pris pour un film d'horreur mais sans Charlie Sheen. Dommage (on ira voir Scary Movie 5 du coup, car ce dernier y fait une apparition).

Note : 1/10. En bref, c'est dommage que l'on s'ennui autant devant cette comédie sensée être drôle (mais qui ne l'est que par micro passages).

48H de Fou au Puy du Fou, Episode 3 !

Commenter cet article