Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Adieu Berthe, rions de la mort...

20 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20108174.jpg

 

Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé // De Bruno Podalydès. Avec Denis Podalydès, Valérie Lemercier et Isabelle Candelier.


Les frères Podalydès, connus pour avoir accouché d'un diptyque Agatha Christie il y a quelques années de ça maintenant reviennent au cinéma avec Adieu Berthe, une comédie dramatique sur le deuil et l'amour. Un sujet difficile traité avec pas mal de dérision. J'ai passé un bon moment devant ce film. Je ne m'y attendais pas forcement, faisant plus confiance aux acteurs qu'au pitch pas forcément excitant. Mais finalement, il fonctionne plutôt bien. Le script, écrit par les deux frères, est assez efficace. On a de très bonne répliques jouées avec beaucoup de dérision par des acteurs en forme. En premier lieu je pense évidemment à l'excellente Valérie Lemercier dont je suis toujours aussi fan. Adieu Berthe lui offre un rôle à la hauteur de son talent, loin Bienvenue à Bord, la dernière daube dans laquelle j'ai pu la voir jouer, malheureusement. Si tout n'est pas parfait, Adieu Berthe laisse une plutôt bonne impression une fois le film achevé.

Mémé is dead. Berthe n'est plus. Armand avait "un peu" oublié sa grand-mère… Pharmacien, il travaille avec sa femme Hélène à Chatou. Dans un tiroir de médicaments, Armand cache ses accessoires de magie car il prépare en secret un tour pour l'anniversaire de la fille… de son amante Alix. Et mémé dans tout ça ? On l'enterre ou on l'incinère ? Qui était Berthe ?

Le deuil est quelque chose avec quoi on a beaucoup de mal à rire, et notamment en France mais ceci est purement sociologique. On est fait comme ça. Cependant, Adieu Berthe tente de décoincer un peu la France en lui offrant une comédie sur la mort (et accessoirement l'amour). Comment la mort affecte les gens autour de nous, comment cela fonctionne une fois que l'on est mort (incinéré ou enterré ?) , jusqu'à la bataille des pompes funèbres. Je me délecte encore de la petite critique de Twilight (on va faire le parallèle avec les toilettes), qui était pile poil où il fallait. On encore des pompes funèbres, avec celles qui en font trop (Définitif) et celles qui préfèrent la rentabilité (Hopsécool). Le film nous offre donc de quoi rire grassement, mais intelligemment. Au départ je m'attendais à un drame pur mais petit à petit on voit pertinemment sur ce film est bien plus que ça. C'est aussi une aventure sur l'amour.

L'amour d'un homme pour deux femmes. L'une étant sa femme, mais il s'en détache peu à peu, oubliant même ses besoins. Et l'autre la maîtresse avec qui il s'amuse et va faire un petit voyage initiatique. Globalement c'est assez bien fichu même si j'aurais préféré que le film ait une fin plus lisible. La dernière demi heure n'est malheureusement pas la plus réussie du film. Côté défaut, je pourrais aussi reprocher au film de ne pas avoir sollicité plus souvent Vincent, le fils de notre héros. Ce personnage n'a presque rien a raconter. C'est donc un tri-clos, un film autour de trois personnages. On reconnaît alors l'influence des frères Podalydès très attachés au théâtre et à ses petits plaisirs. Adieu Berthe aurait donc pu être un peu plus permissif pour ce qui est de raconter la vie des personnages secondaires, qui sont les grands oubliés. On a, à la fin du film un sentiment d'inachevé. Mais globalement je vous conseille ce film si le cœur vous en dit, c'est parfois étincelant et ailé.

Note : 6/10. En bref, une comédie dramatique qui a pour seul défaut de ne pas assez développer ses seconds rôles mais sinon, assez sympathique et frais.

Commenter cet article