Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Admission, dossier refusé

23 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20358750.jpg

 

Admission // De Paul Weitz. Avec Tina Fey et Paul Rudd.


C'était affreux. Non pas parce que le film était complètement raté, mais uniquement car j'ai eu énormément de peine de voir Tina Fey et Paul Rudd dans quelque chose d'aussi bas de gamme. Dépouillé de tout sentiments et de bonnes idées, le scénario se transforme en traquenard assez rapidement. En effet, dès que Tina Fey quitte son bureau de Princeton pour enfiler ses bottes et aller à la rencontre du personnage de Paul Rudd, tout de suite c'est le drame. Tout tombe à plat et ce malgré quelques très bonnes répliques. Mais les répliques ne font vraiment pas tout. Et encore moins le spectacle qui est terriblement vide. On s'ennui à tous les râteliers et le pire c'est que je n'ai pas pu me résigner à me dire que je vais arrêter car au fond, j'aime bien ces deux acteurs. Mis en scène par Paul Weitz, à qui l'on doit tout un tas de navets (Mon beau père et nous, En bonne compagnie, …) mais aussi un très bon film (Pour un garçon) et un film culte (American Pie), on était peut être en droit d'attendre quelque chose de moins ronflant.

La responsable des admissions d'une université entame une relation amoureuse avec le tuteur de l'un de ses candidats et risque de compromettre sa carrière.

J'ai parfois eu l'impression que le pauvre Paul Weitz avait piqué des siestes durant le tournage, laissant alors toute la platitude d'un stagiaire faire le boulot à sa place. C'est bourré de mièvrerie à ne plus savoir quoi en faire. Et pourtant, je vais revenir sur le fait que je n'ai pas dit que c'était totalement dénué d'intérêt. En effet, il y a Tina Fey et Paul Rudd. L'association de ces deux acteurs fonctionne plutôt bien et donne alors envie de donner à chacun des moments qu'ils apparaissent ensemble une nouvelle chance au film. Et puis on se rend rapidement compte de la vacuité de l'histoire qui peine clairement à s'étirer sur presque 1h50. J'ai souffert, un peu. Afin d'écrire cet assez mauvais film, c'est à Karen Croner, à qui l'on ne doit que des téléfilms de seconde zone, que l'on a fait appel. Le tout est en plus de ça l'adaptation d'un roman de Jean Hanff Korelitz, un auteur que je ne connaissais pas mais que je n'irais pas découvrir un peu plus.

Derrière ce scénario téléphoné, on a l'impression de voir au fil du film quelqu'un nous remplir les cases d'un listing une fois qu'une action s'est déroulée. Il n'y a donc aucune place pour l'improvisation et le côté loufoque des deux acteurs. On a donc l'impression que Paul Rudd et Tina Fey ont été dépouillé de ce qui fait leur sel, c'est à dire leur humour. Alors certes, ils sont de bons acteurs et sauvent leurs personnages, mais je ne peux pas croire qu'ils aient fait ça par plaisir. Ce qui fait mal c'est au fond que personne ne peut détester Tina Fey. C'est impossible. Elle est adorable comme tout dans tous les rôles qu'elle a pu incarner ici et là. Je me souviens même de son rôle dans la comédie de seconde zone Baby Mama que j'avais trouvé plutôt sympathique. Là c'est juste inutile et désespéré. Je ne vais pas aller chercher plus loin pour tenter de comprendre ce que Admission tente de cacher. C'est du vaste vide.

Note : 3/10. En bref, une comédie ratée qui s'évapore petit à petit dans un scénario téléphoné sans surprises. Malgré Tina Fey et Paul Rudd...

Commenter cet article

delromainzika 23/06/2013 18:50


@salah : Je ne l'ai pas vu comme un film qui était sensé me faire rire mais j'ai trouvé ça beaucoup trop lisse en fait. Et assez plat. Il ne se passe pas grand chose. Malgré quelques jolis
passages et le beau casting, comme je le dis, ce n'était pas assez bien écrit. Et puis du point de vue réalisation, c'était tellement pompeux. On a l'impression de voir quelque chose vu 1000 fois
ailleurs.

salah 23/06/2013 18:25


Admission à beaucoup de qualités, la note est un peu sévère. Au bout de quelques minutes, on rentre dans le film, et on est touché par les personnages. Le but du film est pas vraiment de faire
rire, c'est un film qui nous pousse à se questioner sur les choix de vie que l'on prends et leur conséquence.