Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : After.Life, mourir d'ennui...

15 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20158123.jpg

 

After.Life // De Agnieszka Wojtowicz-Vosloo. Avec Christina Ricci, Liam Neeson et Justin Long.


Pauvre Liam Neeson. Près de trois ans après sa sortie américaine, After.Life sort enfin en France. Et le mot enfin est très difficile à prononcer étant donner la qualité assez putride de ce cadavre ambulant. Je ne sais pas trop ce qui est passé par la tête du scénariste qui a écrit (et accessoirement réalisé) ici son propre long métrage pares un petit court par ci. Pas de quoi s'enflammer devant la qualité d'After.Life, grand navet de compétition. Mais il faut bien avouer qu'il ne fallait pas s'attendre à grand chose de la part de Christina Ricci et de Justin Long. Les deux acteurs sont sympathiques mais malheureusement pas assez bons pour transformer l'horrible histoire sentant la morgue en belle oraison funéraire. Malgré tout, certaines scènes sont assez drôle, involontairement à mon humble avis. Mais c'est justement ce qui rend After.Life encore plus drôle que tout. Le pire étant que passé la première demi heure, le film ne sait plus du tout quoi raconter. Du coup on s'ennui terriblement devant ces petites discussions de sourds entre un croque mort et la morte sur sa table.

Après un grave accident de voiture, Anna se réveille dans une salle des pompes funèbres locales où Eliot Deacon lui explique qu'elle est morte et qu'il doit maintenant préparer son corps pour l'inhumation. Terrifiée, Anna se sent tellement vivante qu'elle ne sait pas si elle doit lui faire confiance pour l'accompagner dans l'autre monde ou s'il a l'intention de l'enterrer vivante...

L'historie aurait pu au moins nous réserver un vrai twist final (qu'elle soit réellement vivante finalement), mais ce n'est pas le cas. Au final, After.Life reste peu consistant du début à la fin. Le manque d'histoire y est pour beaucoup. On a l'impression que le film air entre le thriller série Z et le film d'horreur à petit budget. Des films de ce genre, Hollywood en produit des tonnes en direct to DVD, et je pense que After.Life n'aurait pas mérité plus que ça. Je ne comprends même pas sa sortie cinéma en France. Sûrement parce que Liam Neeson y a une petite réputation d'homme d'action et qu'en général ses films fonctionnent plutôt bien ? Sûrement. Mais c'est dommage de vouloir montrer ce navet au monde entier. C'est une telle catastrophe que j'avais presque envie d'arrêter au beau milieu. Mais j'ai tenu (je suis masochiste au fond de moi, je sais bien). Les dialogues sont moisis jusqu'à l'os, ils manquent de finesse et d'intérêt. Tout ce qui se dit entre Eliot et Anna n'est qu'une constante répétition du début à la fin.

Le film creuse petit à petit sa tombe. Et ce n'est pas le réalisateur des pays de l'Est qui va aider celui ci à dépasser le simple navet. La mise en scène est plate et les seules scènes originales n'ont rien d'innovante. Il reprend des choses déjà vu dans les films d'horreur de ce genre là. Par moment j'ai cru revoir le navet avec Jessica Alba dont j'ai déjà oublié le nom (celle dans un hôpital, mais elle en a tellement fait - des mauvais films - ). Autre chose horripilante, le film change de point de vue comme de chemise. C'est une vraie girouette. Ecrit au kilomètre, le scénario ne sait pas où il va. Il prend un chemin puis change rapidement pour nous lancer sur un autre sujet avant de terminer sur un autre. Finalemetn, il n'y a aucune originalité, on s'ennui encore et encore. Et on a de la peine pour Liam Neeson, très bon acteur qui n'a malheureusement pas eu de chance en acceptant un script pour payer ses impôts...

Note : 1/10. En bref, sans Liam Neeson, je pense que ce film aurait mérité d'être encore six pieds sous terre...

Commenter cet article