Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : All Good Children, enfance décortiquée...

8 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19779808.jpg

 

All Good Children // De Alicia Duffy. Avec Jack Gleeson, David Brazil et Imogen Jones.


Un peu à l'instar dans Tomboy, All Good Children tente de parler de jeunesse de façon très différente, en toute simplicité et avec beaucoup d'images. All Good Children nous plonge donc dans une France campagnarde retirée et nous offre une histoire très touchante, perturbante et surtout singulière. Rapidement, on sait ce que l'on verra à la fin du film, car cette rivalité entre les deux frères aura forcément un dénouement mais on ne peut pas s'empêcher d'avoir de la compassion pour chacun des personnages sauf… la fille. Car au fond c'est elle la méchante de l'histoire, c'est elle qui a voulu jouer avec le feu et s'amuser avec Dara et Eoin. Mais ce qui séduit dans All Good Children c'est avant tout le fait que l'on ne prend jamais le spectateur pour un débile mental. Car nous aussi on sait réfléchir, tout comme le scénariste qui a écrit le script. Alors All Good Children mise très peu sur les dialogues et beaucoup plus sur la démonstration par l'image. Le film passe alors plus dans le style allégorique et cela me plait plutôt bien.

Dara et Eoin, deux frères irlandais de 11 et 12 ans, sont recueillis par leur tante dans le Nord de la France où ils rencontrent Bella, une jeune anglaise effrontée et séductrice. La jeune fille joue et attise la jalousie des deux garçons jusqu'au point de non retour.

C'est la jeune réalisatrice Alicia Duffy qui s'est donnée pour but de donner de l'envergure à ce petit film sans prétention aucune. C'est bien aussi ce qui le rend singulière. Il n'y a aucune volonté d'en faire trop. Je regrette cependant que le film n'aille pas toujours au bout de son propos (car par exemple la relation avec les parents est complètement éclipsée aussi bien du côté des deux frères que du côté de la fille charmeuse). Malgré un côté très prévisible (ce qui gâche pas mal le film finalement), on ne peut qu'être séduit par l'environnement. C'est quelque chose que l'on connait (quand on est français). Tout le monde, durant son enfance, a au moins passé quelques jours à la campagne et a voulu s'amuser dans les bois. On peut aussi y faire des rencontre comme le prouve All Good Children, mais ce ne sont pas toujours les bonnes finalement. Mais au fond, All Good Children tente de raconter l'enfance avec beaucoup de discernement. On n'est pas là pour faire dans la demi mesure.

Là encore, le film séduit. Il ne veut pas nous offrir un spectacle mémorable mais uniquement une vision des choses. Alors certes, ici poussée à l'extrême (je ne pense pas que tous les enfants sont comme ça), mais voilà, cela dépeint aussi avec un certain réalisme le prisme de la jeunesse. Par ailleurs, je dois aussi saluer Jack Gleeson qui incarne Dara avec beaucoup de simplicité et avec brio. Cela fait aussi plaisir de voir l'acteur dans un registre différent de celui du sadique de service (NDRL : Game of Thrones où il incarne Joeffrey). Je pense que All Good Children n'a malheureusement pas eu l'exposition qu'il méritait, c'est aussi ce qui le rend un peu plus original et intéressant à mes yeux. Le but d'Alicia Duffy n'était pas de rassembler mais uniquement de faire l'état d'une histoire touchante et parfois même perturbante. Le film est tellement troublant par moment que l'on a l'impression de plonger dans un monde onirique.

Note : 6.5/10. En bref, un joli petit récit touchant, troublant et perturbant sur l'enfance.

Commenter cet article