Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Arrête ou Je Continue, crise de couple

2 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

142752.jpg

 

Arrête ou Je Continue // De Sophie Fillières. Avec Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric.


Sophie Fillières aime les histoires de couples qui se délient. Elle était déjà à l’origine du scénario du très bon Week-ends avec Karin Viard. Cette fois ci elle passe aussi derrière la caméra afin de nous raconter l’histoire d’un couple (Pomme et Pierre) qui commencent à trouver leur routine bien désolante et ne savent même plus comment prendre du plaisir à deux. Si je ne suis pas vraiment fan de ce qu’elle a pu faire auparavant d’un point de vue de ses réalisateurs, on découvre ici un film original qui dénote dans sa filmographie et qui explore à merveille les problèmes de ce couple. Le but est finalement de nous raconter comment ces deux personnages vont petit à petit se séparer. Il faut bien avouer que le casting est aussi brillant. Coller Emmanuelle Devos (On a failli être amies) et Mathieu Amalric (La chambre bleue) était une très bonne idée, surtout que l’on sent tout de suite à la fois le couple rongé par la routine mais aussi l’alchimie. Il y a quelque chose chez ces deux qui fonctionne instantanément. C’est en grande partie dû à leur talent mais aussi au fait que les deux acteurs ont le chic pour être un couple au cinéma. C’est la sixième fois qu’ils en incarnent ensemble.

Pomme et Pierre.
Ils sont ensemble depuis longtemps. Trop longtemps ?
Ils sont pris dans cette combine qu’est devenu leur couple, ce discret désastre, pris dans ce numéro qui se joue presque malgré eux.
"Arrête ou je continue" l’un comme l’autre pourrait le dire.
Ils ont l’habitude de longues marches en forêt. Au cours de l’une d’elle, Pomme refuse de rentrer. Non. Juste non. Qu’il lui file le kway, qu’il lui file le pull, qu’il lui file le sac, elle reste…
Elle disparaît dans les taillis. Sans fracas…

Sophie Fillières choisit d’explorer les sentiments de ses personnages au travers d’une histoire à deux faces. D’un côté nous avons le mari qui n’en a plus rien à faire sa femme et de leur couple. En tout cas, il est complètement décomplexé face au fait qu’il a plus l’impression d’étouffer avec elle qu’autre chose. De l’autre côté nous avons la femme qui se sent petit à petit disparaitre aux yeux de son mari et qui tente plus ou moins de sauver les apparences jusqu’à ce qu’elle disparaisse en forêt alors qu’elle refuse de rentrer. La scénaristes n’oublie pas non plus d’être drôle. Il y a notamment une scène avec cette histoire de papier toilette qui m’a fait rire instantanément. Certainement car derrière Arrête ou Je Continue on ressent le poids du réalisme et de la vie de couple. Le but n’est pas de faire quelque chose de surréaliste (et ce même si au fond par moment le film n’est pas toujours très réaliste). Mais ce n’est pas un problème étant donné que globalement le tout fonctionne terriblement bien grâce au bon vouloir du casting. Côté mise en scène le film est lui aussi très sobre et ne cherche donc pas à nous surprendre. Le but est de parler de la misère de Pomme et du je m’en foutisme de Pierre.

Quoi de bien que de faire briller les acteurs avec une mise en scène des plus sobres et des plus ternes à l’image. En tout cas, Sophie Fillières sait comment mettre en scène Emmanuelle Devos qu’elle retrouve aussi une nouvelle fois devant sa caméra. Avec des dialogues qui s’envoient comme des balles de tennis l’un envers l’autre, Pomme et Pierre finissent donc pas nous offrir un vrai spectacle. Parfois cela a même quelque chose d’assez théâtral ce qui en somme est une très bonne chose et certainement l’une des raisons pour lesquelles j’ai passé un agréable moment. Emmanuelle Devos est sans aucun doute la pierre angulaire de ce film et le porte encore plus haut que l’on n’aurait pu le penser avec en face d’elle un Mathieu Amalric qui lui aussi est très en forme. La thématique du désamour est exploitée à merveille et même si parfois cela aurait pu être encore plus appuyé ou la seconde partie durer un peu moins longtemps (notamment sur la forêt qui a ses atouts mais qui a aussi ses faiblesses par moment) je pense que l’on a ici un très beau petit film français qui prouve encore une fois que notre cinéma surprend dans le bon sens du terme cette année.

Note : 7.5/10. En bref, une très belle surprise.

Date de sortie : 5 mars 2014

Commenter cet article