Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Au Pays du Sang et du Miel, film engagé mais hostile...

4 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19956037.jpg

 

Au Pays du Sang et du Miel // De Angelina Jolie. Avec Zana Marjanovic, Goran Kostic et Vanessa Glodjo.


La femme engagée qu'est Angelina Jolie ne pouvait pas prendre autre sujet qu'un sujet pertinent sur des conflits du monde qui nous entour. C'est pourquoi elle a choisit le massacre bosniaque. Au Pays du Sang et du Miel est un film qui se veut plus féministe que réellement engagé pour défendre la cause des pauvres gens qui sont morts à tous les atouts d'une tragédie à la grecque. Et tout là est le défaut de ce film qui tente par tous les moyens de dramatiser chaque moment. Le propos est alors alourdi et n'est pas des plus pertinent. On sent dans la dialogue, écrits par Angelina elle même, toute la douleur de la femme qui a vu la guerre et les massacres de ses propres yeux lors de ses multiples voyages philanthropiques gravé sur du papier glacé dans les pages de People (plus que pour ses adoptions multiples). Mais je ne critique pas Angelina qui fait ici ses premiers pas de réalisatrices. Ce n'est pas mauvais de ce point de vue là, il n'y a pas non plus trop à faire. Ses bras ont tenus à faire des plans fixes, afin que l'on soit encore plus captivés par ce que l'on nous raconte et pas par l'image. Car le but de Au Pays du Sang et du Miel c'est de montrer la cruauté et de dire la vérité. Sans concession aucune. Le film le fait avec plus de candeur que prévu. Bien joué.

Alors que la guerre fait rage en Bosnie, Danijel et Ajla se retrouvent dans des camps opposés malgré ce qu’ils ont vécu. Danijel est un soldat serbe et Ajla une prisonnière bosniaque retenue dans le camp qu’il surveille. Pourtant, avant le conflit, l’un et l’autre partageaient d’autres sentiments. C’était une autre vie, avant la barbarie, avant que cet affrontement ethnique violent ne prenne leur futur en otage. A nouveau face à face dans cet épouvantable contexte, leur relation devient complexe, ambiguë, incertaine. La guerre a miné leur lien.
Voici leur histoire, bouleversante, écrasée par l’effroyable poids qu’une guerre fait peser sur des gens simples qu’aucun pouvoir politique ne semble vouloir sauver.

Peut être que c'est aussi un soucis du film mais l'histoire en elle même n'était pas des plus passionnante. J'ai été déçu du fait que le film traite parfois de façon un peu trop subjective son sujet. Préférant apparaitre comme un cri de révolte. Au Pays du Sang et du Miel aurait pu être un bien meilleur film si seulement la femme engagée et sensible que l'on connait et qui est passée derrière la caméra pour mettre ce sujet là en exergue avait tenté d'aller encore plus loin, jusqu'à la leçon. Angelina Jolie livre un film assez dur par moment, qui joue avec les plans sans trop de difficulté mais qui permet aussi de le faire en toute humilité. On est jamais dans la démonstration de cinéma, elle n'est pas là pour prouver son talent mais juste pour faire quelque chose qu'elle avait envie au plus profond d'elle de faire. C'est ce qui ressort de ce premier film. Si Angelina Jolie est passée derrière la caméra pour ce film, qui m'a rappelé en un certain sens Un Coeur Invaincu, LE film qui permet de voir Angelina Jolie sous un autre jour que la femme d'action en silicone que Tomb Raider a formé.

Sauf que Au Pays du Sang et du Miel montre avec robustesse ce que le monde peut faire de mal aux siens. Il y a quelques moments assez dérangeants dans ce film qui tentent réellement de nous choquer. Mais le scénario, assez moyen (c'est là pour le film pèche finalement), ne permet pas de prendre part au débat. Angelina Jolie nous impose sa vision du conflit et c'est bien dommage. C'est même surement parce que Au Pays du Sang et du Miel a un parti-prit qu'elle est maintenant interdite de séjour sur le sol bosniaque. Il fallait s'y attendre après tout. Elle dénonce les instances du pays, tout en montrant la cruauté des partisans (notamment envers les femmes. La scène de mort gratuite à la fin du film m'a particulièrement choqué. Sûrement le moment le plus choquant du film, pas forcément le plus dur). Au final, Au Pays du Sang et du Miel reste un film convainquant mais pas assez bien construit au niveau du scénario. La caméra est à la bonne place, et c'est ce côté première de la classe qui permet de donner à ce film l'envergure d'un joli documentaire sur le sujet.

Note : 5.5/10. En bref, Au Pays du Sang et du Miel est un film qui prend parti, mais qui reste honnête et qui ne fait pas de complaisance. Derrière un coup de crayon assez bon niveau caméra, seul le scénario peut faire tiqué et c'est sûrement le plus gros soucis du film outre ses maladresses ici ou là.

Commenter cet article