Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Badges of Fury, absurde film

17 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

788095-badges-of-fury-affiche.jpg

 

Badges of Fury // De Tsz Ming Wong. Avec Jet Li, Zhang Wen et Shishi Liu.


Pour son premier film, Tsz Ming Wong s’est entouré du scénaristes Tan Cheung (Wu ji la légende des calaviers du vent) et de la star des arts martiaux Jet Li (Expendables, Danny the Dog). Badges of Fury n’est certainement pas le film que vous pensiez voir. Je m’attendais à un truc bourré d’action et de combats. Sauf que ce n’est pas du tout le cas. En effet, le film s’amuse tout au long de son heure et demie à faire de multiples références culturelles et cartoonesques. Le tout ne fonctionne malheureusement pas autant que l’on ne pourrait le souhaiter. Disons qu’à mon sens le film en fait beaucoup trop (le moment où ils arrêtent le film par exemple). Du coup, il faut prendre ce film comme une comédie et le tout passe un peu mieux. J’aurais bien aimé être plus client de ce que ce film nous offre mais malheureusement cela ressemble énormément aux comédies du genre que Jackie Chan a pu faire aux Etats-Unis (Le Smoking par exemple). Et ce ne sont pas les années les plus glorieux de Chan.

Quand une série de meurtres étranges éclate à Hong-Kong, deux policiers sont affectés à l'enquête : le jeune Wang et le vétérinaire grisonnant Huang, qui en a assez de son jeune co-équipier et de son imprudence, qui leur attire toujours des ennuis. Les détectives vont devoir jouer un jeu mortel. L'un d'entre eux doit entrer en filature en tant que petit-ami de Liu pour obliger le tueur à se révéler...

En plus de ça, de voir Jet Li à la tête de ce film, j’avais des attentes. Pas nécessairement du point de vue de l’action mais j’ai l’impression ici qu’il passe pour le mec qui vieilli alors qu’il sait très bien faire des acrobaties. Il nous l’a déjà prouvé dans Expendables mais également dans quelques scènes de Badges of Fury. L’acteur est largement sous exploité dans un film vendu avec son nom en tête. Le côté cartoonesque du film aurait pu être drôle mais au contraire, il ne participe qu’à le rendre ridicule. Ce qui est cependant intéressant de voir c’est la place des femmes dans le film. Elles sont toutes plus ou moins des personnes de pouvoir. A côté les hommes sont beaucoup plus faibles (en témoigne la soeur de notre fliquette ou encore la directrice du commissariat). L’histoire de base du film manque aussi d’intérêt. Disons que cela aurait largement mérité d’être plus creusé. Du coup, on a plus l’impression de voir une succession de gags que l’on peut voir dans des films parodiques et burlesques.

Ce qui m’embête quand ce n’est pas du tout ce que j’avais envie de voir. Je suppose donc que Badges of Fury a été produit pour les enfants qui aiment bien les films d’action et de kung fu. Car oui, le film est très enfantin dans sa manière d’être réalisé (notamment les couleurs pops, la musique et les bruitages de certaines choses accentués). Tsz Ming Wong n’est pas ce qui se fait de pire et réalise ça avec toute la bonne volonté dont il semble fait. Cela donne donc avant tout des scènes de combat assez efficaces (notamment une dans un appartement) mais au-delà de ça, je remarque que Badges of Fury reste une grosse déception. Malgré la présence de Corey Yuen à la direction de l’action (qui a déjà réalisé Le Transporteur). Sans parler du fait que dans tout ça, la fin est terriblement prévisible à mon grand damne. Je me suis dit que la fin pourrait au moins sauver le film mais il n’en est rien.

Note : 2/10. En bref, trop enfantin et ridicule, le film ne parvient jamais à développer une histoire intéressante. Malheureusement le côté cartoonesque ne fonctionne pas vraiment et Jet Li est en sous régime… Reste alors les scènes d’action…

Commenter cet article