Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Before Midnight, belle romance

21 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21012323_20130613143708915.jpg

 

Before Midnight // De Richard Linklater. Avec Julie Delpy et Ethan Hawke.


En 1995, Richard Linklater nous plongeait dans l'univers de Before Sunrise et de Céline et Jesse. Julie Delpy et Ethan Hawke crevaient l'écran. 9 ans plus tard, nous les avions retrouvé dans Before Sunset, toujours réalisé et écrit par Richard Linklater (mais cette fois aussi avec l'aide de Julie Delpy et Ethan Hawke). 9 ans plus tard débarque Before Midnight, le dernier chapitre d'une trilogie sur le couple assez fascinante. J'avais adoré Before Sunset, et je dois avouer que j'avais hâte de revoir Céline et Jesse maintenant. J'avais presque oublié que Richard Linklater avait démarré cette trilogie il y a de ça plusieurs années en les retrouvant dans ce tout nouveau film qui ressemble réellement à l'aboutissement de la vie d'un couple. Cependant, Richard Linklater n'a pas dit que Before Midnight serait le dernier film. Il se laisse encore le temps de la réflexion. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette trilogie, mais qui aiment le cinéma de Julie Delpy, seront séduit instantanément.

Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août. Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde. La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants. Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes. Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?

Durant tout le film nous naviguons donc au beau milieu de six scènes. Six scènes merveilleuses où le talent des acteurs est tout simplement fabuleux. Ethan Hawke et Julie Delpy pourraient être en couple que l'on ne pourrait que le croire en vrai. C'est tellement cruel de vérité tout ce que Before Midnight tente de nous raconter qu'au fond… on est là, et l'on regarde sans broncher. Cette comédie douce amère, tente de nous montrer l'évolution d'une relation et d'un couple au travers de ces scènes brillantes. Le truc c'est que Richard Linklater ne se pose pas en tant que réalisateur mais en tant que spectateur de ces moments assez intimes de la vie des deux personnages. Le tout enrobe alors des dialogues sincères, profonds et parfois même amusants. Certains moments (comme celui de la voiture au début du film) dressent le portrait de ce que l'on est sensé voir de la vie de couple moderne.

Il est rare de voir des suites se bonifier au fil des épisodes et pourtant, Before Midnight nous prouve le contraire. En effet, Before Midnight est le meilleur film de cette petite saga. J'ai même réussi à être bouleversé par certains passages. Tout semble tellement vrai. Parfois on peut ressentir un peu de Woody Allen dans cette petite comédie dramatique, notamment du point de vue de la réalisation. C'est aussi surement pour ça que j'ai encore plus aimé. D'ailleurs, Before Midnight est peut être ce que Woody Allen n'est plus (car ce dernier ne parvient plus vraiment à briller). Le temps file cependant si rapidement que l'on ne se rend pas compte que l'on quitte déjà Céline et Jesse. Et en plus on n'a pas envie de les laisser. J'ai donc dans l'espoir que l'on retrouve Céline et Jesse dans 9 ans car comme on dit : c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures.

Note : 8.5/10. En bref, c'est beau, c'est touchant et parfois même un peu drôle.

Commenter cet article