Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Bienvenue à Bord, on vous accueille les bras ouverts

5 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19813211.jpg

 

Bienvenue à Bord // De Eric Lavaine. Avec Franck Dubosc et Valérie Lemercier.


Je ne suis pas fan de Franck Dubosc mais j'adore Valérie Lemercier, qui est pour moi l'une des meilleurs actrice française. J'étais donc ravi de voir une nouvelle comédie avec elle même si Bienvenue à Bord est tout de même très médiocre. Eric Lavaine à qui l'on doit le très mauvais Poltergay mais le non moins drôle et débile Protéger et Servir en passant par le moyen Incognito, retrouve ici Dubosc. Ce dernier incarne un personnage lourd et débile mais finalement, ça lui va bien. Bienvenue à Bord apparaît comme une comédie innocente et française du genre. D'ailleurs, sortie quelques mois après La Croisière (assez mauvaise comédie), Bienvenue à Bord est plutôt pas mauvais sur certains aspects malgré une envergure pas suffisamment drôle. Le soucis de ce film ce n'est pas tant les gags car j'ai quand même passé un bon moment et j'ai ri, mais c'est sûrement d'avoir bâclé les seconds rôles. Je pense notamment à Enrico Macias qui, aussi chiant qu'il me désespère, avant un potentiel comique exploité sur une seule blague avec Dubosc durant tout le film. Le film gagne également des points avec une réalisation pas trop mauvaise qui laisse l'air marin passer entre les écoutilles.

Isabelle, DRH d’une grande compagnie maritime, a commis l'erreur de choisir pour amant son patron. Avant d'embarquer pour la croisière inaugurale du fleuron de la flotte, il décide de la débarquer de sa vie et de son boulot ! Certaines femmes se vengent par le poison, l'arme à feu, ou la calomnie. Elle, elle choisit Rémy, chômeur flamboyant qui a tout raté sur terre et qui se dit qu'après tout sur mer.... Isabelle le recrute comme animateur. Il va d'abord se révéler être le pire cauchemar du PDG et du Directeur de Croisière, puis, peu à peu sur ce palais des mers, Rémy va trouver sa voie, l'amour et le succès. Il changera sa vie et celle de tous ceux qui croiseront sa route à bord...

D'années en années, les comédies françaises ont plus déçues qu'autre chose. Disons que l'on ne sait plus faire rire. D'un côté on veut refaire des trucs comme les américains et c'est raté, et de l'autre on tente l'humour franchouillard et c'est également raté (les Ch'tis et l'autre navet de Rien à Déclarer en sont la preuve). On ne sait plus vraiment faire rire. Alors c'est auprès de plus petits films comme Intouchables ou encore le grinçant Polisse qu'il faut trouver de l'humour bien écrit. Bienvenue à Bord ne veut pas être dans cette catégorie mais plutôt de ces comédies inoffensives qui nous livre un divertissement familial de bonne facture. Sans trop en faire, les personnages principaux sont plutôt bons. Je pense notamment à Lemercier qui s'amuse en ex-DRH qui veut pourrir la vie de son ex amant, et patron de la société. Ce qui est également ironique (mais moins quand on y réfléchit 5 secondes) c'est que ce film est un film publicitaire pour les croisières Costa. Heureusement que le film est sorti bien avant le drame sinon, imaginez un peu le soucis pour le sortir.

Côté comédiens, Gérard Darmon fait du Darmon. Son côté sec et rustre peut parfois être chiant à mourir mais le face à face avec Dubosc est marrant et arrive à me faire pouffer de rire. Le début du film était quand même plus efficace que la fin, noyée dans un trop plein de sentiments et une parodie plus que ratée de Titanic (alors là, vous faites le lien avec la catastrophe Costa et on est beau… Ce film aurait jamais pu sortir cette année). Valérie Lemercier s'amuse et n'en fait ni plus ni moins que ce qu'elle doit faire. Elle est forte cette femme. Je l'adore. Et Dubosc, qui en général est toujours plein d'esbroufe retrouve ici le côté convenu de son jeu que l'on avait pu voir dans Incognito. Il n'en fait pas des caisses et c'est appréciable. Au final, ce film qui était bien parti pour être le navet du jour s'avère être une comédie pas trop pathétique qui permet de rire et de s'en dessécher le gosier.

Note : 6/10. En bref, un film grand public, drôle et divertissant. Ce n'est pas un grand film, on l'oublie vite mais sur le moment on ne boude pas.

Commenter cet article