Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Casse-Tête Chinois, fin de trilogie

4 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21018207_2013102210303588.jpg

 

Casse-Tête Chinois // De Cédric Klapisch. Avec Romain Duris, Audrey Tautou et Cécile de France.


Dernier film de la trilogie composée de L’Auberge Espagnole et de Les Poupées Russes, Casse-Tête Chinois pourrait même avoir une suite. En tout cas, tout le monde est déjà plus ou moins partant. Là n’est pas la question. Mais que vaut réellement ce troisième opus des aventures de Xavier ? A vrai dire, comme beaucoup, je n’avais pas été aussi emballé par Les Poupées Russes que par L’Auberge Espagnole. Mais j’en avais apprécié malgré tout la substantifique moelle. Du coup, j’étais content de retrouver Xavier, Wendy, Isabelle et Martine cette fois-ci à New York pour de nouvelles aventures. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces aventures s’avèreront être un vrai Casse-Tête Chinois. La vie de Xavier est compliquée entre Wendy, ses enfants, Isabelle, son enfant, et puis Martine qui débarque du jour au lendemain faire un petit coucou et qui finit par coucher avec Xavier une nouvelle fois… comme au bon vieux temps ? Cédric Klapisch s’amuse à balader Xavier dans les rues d’un New York bien loin des quartiers et paysages touristiques. Il filme donc un New York au naturel.

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.
La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

Retrouver tous ces personnages autant de temps après est assez étrange. Notamment car l’on a déjà partagé une partie de leur existence. Ils sont maintenant plus grands, plus matures et ont des problèmes différents. Casse-Tête Chinois montre à quel point tout le monde a plus ou moins évolué. Les romances du film ne sont jamais ennuyeuses. Il y a toujours un petit ingrédient Klapisch-ien qui fait que cela fonctionne à la perfection. J’aurais peut-être aimé que l’on creuse certains personnages un peu plus (comme la place des enfants dans la vie de Xavier alors qu’il est venu spécialement à New York pour les retrouver). Mais bon, le tout est malgré tout bien lié par des bons personnages que l’on n’a jamais l’impression de trop voir. Le film ne se concentre donc pas nécessairement sur une relation mais sur une vraie toile d’araignée dont il semble compliqué de se dépêtrer. Mais en tout cas, Xavier réussi à faire le vide, à comprendre comment la vie fonctionne et surtout à démêler ce qu’il veut être et ce qu’il ne veut plus être.

New York apparait donc comme une sorte de nouveau visage de sa vie. Casse-Tête Chinois reprend pas mal de gimmicks des deux premiers films mais derrière tout cela se cache une véritable histoire bien cousue (alors qu’au fond il y avait de quoi complètement la rater). Romain Duris est toujours impeccable dans le rôle de Xavier mais également Cécile de France dans celui d’Isabelle (quand il s’agit de faire la coquine surtout) ou encore Audrey Tautou toujours aussi sobre mais coquette. Cédric Klapisch met tout cela en scène de façon intelligente avec un regard cartoonesque par moment dans la mise en scène. Finalement, je n’ai rien à redire sur Casse-Tête Chinois qui fait son boulot et même un peu plus que ça. Il mérite amplement d’intégré la trilogie mais ne sert pas pour autant de conclusion. C’est presque ce qu’il y a de plus frustrant. On nous parle du dernier film d’une trilogie mais la conclusion n’est pas suffisante. On a envie de voir comment tout cela va se goupiller. Klapisch a dit, « peut-être dans 10 ans » et Romain Duris et Audrey Tautou sont déjà partant. Bref, on a donc plus qu’à attendre.

Note : 7.5/10. En bref, un vrai bonheur de retrouver tout ce monde dans ma ville de coeur. Bien meilleur que le précédent.

 

Date de sortie : 4 décembre 2013

Commenter cet article