Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Colombiana, quand Besson se fait un rail... de cinéma

23 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19733268.jpg

 

Colombiana // De Olivier Megaton. Avec Zoe Saldana, Amandla Stenberg et Michael Vartan.


Je n'attends jamais rien d'un film produit par Luc Besson mais on peut avoir de bonnes (Taken) comme de mauvaises (Banlieue 13) surprise. C'est un peu comme jouer à la roulette russe, on ne sait pas quel flingue a la balle à l'intérieur. Donc Colombiana j'y allais confiant, car comme toujours dans le film du El papo du cinéma français (ou pas) on se retrouve avec des films bourrés d'action, où l'on pourrait presque faire fumer l'Amazonie toute entière. Et puis finalement, au lieu de ressortir déçu, je suis content du résultat. Alors oui, ça casse pas des briques c'est cetain, les dialogues sont catastrophiques (Mr Besson a même participé à l'écriture). Zoe Saldana que j'avais notamment vu dans Mission Impossible 2 (sûrement l'un des pires films de Tom Cruise) se retrouve ici à manier du flingue et à faire a beauté fatale qui sait se battre. C'est efficace, on en demande pas plus.

1992. Colombie. Cataleya, 9 ans, assiste au meurtre de ses parents. Échappant de justesse au massacre, elle se réfugie aux États-Unis, chez son oncle Emilio, un gangster. 15 ans plus tard, elle travaille pour lui comme tueuse à gages. Elle signe ses meurtres d'une orchidée dessinée sur le torse de ses victimes : un message à l'intention des assassins de ses parents. Car Cataleya est bien décidée à aller jusqu'au bout de sa vengeance… quitte à perdre tous ceux qu'elle aime.

L'histoire du film se résume en un timbre poste, mais même si le film n'a pas inventé la caméra, il livre tout de même sa dose de divertissement. Olivier Megaton (réalisateur du dernier Transporteur et prochainement de… Taken 2) s'accorde tous les plaisirs sur un film qui fonctionne en roue libre. Pas la même de réfléchir, on sait tout de suite comment ça va se finir. On se gave donc de scènes d'actions, et rien que les premières valent leur pesant d'or. C'est du bon divertissement qui n'est pas sans rappelé le Nikita de Besson mais ici en version vitaminée (car il faut dire que le film de Besson était tellement ennuyeux - c'est correct - qu'on s'endort une bonne partie à défaut de le trouver sympathique aussi). Alors que Zoe Saldana n'est pas l'actrice la plus connue du grand écran, elle arrive à porter ce petit / gros film sur ses épaules, sans trop de difficulté. Il faut dire qu'il n'y avait pas besoin de jouer quinze personnages à la fois et que les dialogues étaient réduit à la compréhension minimum.

Sans être original, finalement j'ai passé un bon moment. C'est un peu un plaisir coupable dirons nous. J'aime bien me nourrir aux films assez série B, mais qui on bon fond : celui de nous divertir et de ne pas nous endormir. Besson a bien compris sa recette, il la livre à la sauce Colombienne (comme si le sujet n'avait pas déjà été traité des centaines de fois). Tout comme la fille qui se retrouver à vouloir se venger. Là où Jason Statham aurait été ridicule, Zoe Saldana sauve un film. On peut reprocher cependant au film ce sentiment de forlimormité énervante qui empêche de voir ce qu'il y a de différent. Trop mécanique, l'histoire s'enfonce un peu trop facilement dans les clichés du genre. Mais le pathos, bien que merdique chez Besson, trouve ici son intérêt pour faire grandir un peu mieux son personnage principal dans cette vendetta tout aussi ridicule que rigolote.

Note : 5/10. En bref, un film d'action honorable, aux dialogues rigolos et à une Zoe Saldana qui donne de sa personne.

Commenter cet article

MrSteele 24/10/2011 13:20



C'était Thandie Newton (Rock'n Rolla, 2012) dans Mission Impossible 2. Avant Avatar Zoe Saldana était dans Star Trek et elle se bagarrait pas mal aussi dans les Losers.